Après la série de l'été sur les péripéties de son effigie, Napster refait parler de lui. Plusieurs fois dans nos colonnes nous avons relaté ses morts et résurrections successives après les rachats faits par diverses sociétés. Mais cette fois, le chat revient pour de bon, en share et en os.

Roxio, nouveau propriétaire du très célèbre Napster, a déclaré ce lundi le retour de la plate-forme de musique en ligne pour les fêtes de fin d’année. S’appuyant sur Pressplay, autre service de musique en ligne dont il est également le propriétaire, l’éditeur d’Easy CD Creator proposera désormais des formules par abonnement ou par morceau.

Roxio compte s’appuyer sur la notoriété de la marque Napster pour se distinguer de ses nombreux concurrents, notamment AOL Time Warner et les distributeurs Buy.com et Amazon.com. « Environ 97 % des utilisateurs de musique en ligne connaissent la marque Napster et la moitié d’entre eux ont affirmés être intéressés par un service payant » , déclare Chris Gorog, PDG de Roxio.

Disposant dés son ouverture d’un catalogue de plus de 500 000 titres, le nouveau Napster proposera une multitude de services, tels qu’une station pré-programmée selon la volonté de l’utilisateur, le gravage de Cd-rom et l’export sur d’autres plates-formes.

« Nous avons constaté que les labels se sont montrés beaucoup plus larges d’esprit en termes de règlements. Certes, certains artistes reste sceptique, mais nous découvrons que quelques-uns d’entre eux sont très réceptifs au nouveau Napster », assure Gorog.



L’ancienne interface de Napster…

« Ce service sera très fidèle aux principales caractéristiques de la version initiale de Napster, à savoir l’indépendance, l’innovation, la liberté de choix et la possibilité pour les internautes de faire exactement ce qu’ils veulent, de naviguer et de chercher en fonction de leurs goûts personnels », a ajouté le PDG de Roxio. Il n’a pas désiré pour l’instant dévoiler les futurs prix proposés.

Le phénomène Napster est donc de retour et pour de bon. Enfin presque, car de la formule qui avait faite son succès, il ne reste que le nom : un nom qui a tellement marqué les mémoires en son temps qu’il représente à lui seul un formidable outil de publicité et de communication.

Une opportunité commerciale qui n’est pas passée inaperçue dans l’esprit de beaucoup de gens, mais que seul Roxio en définitive aura su saisir… avec l’intime conviction de devenir leader sur un marché très convoité ces derniers temps : Celui des utilisateurs PCs !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés