Poursuivi depuis février 2006 par l'association des studios de cinéma américains (la MPAA), le moteur de recherche de liens liens BitTorrent TorrentSpy a décidé de capituler de son propre chef cette semaine. Ardent défenseur de la vie privée de ses utilisateurs, le site a fermé ses portes en attendant la suite du procès qui l'oppose à l'industrie culturelle.

Peu après la saisie des serveurs eDonkey/eMule de Razorback, la MPAA avait lancé une autre offensive à l’encontre d’une série de sites parmi lesquels figurait le moteur de recherche TorrentSpy. Depuis, le feuilleton judiciaire se déroule avec en point d’orgue la décision du 29 mai 2007 d’un tribunal de Californie, qui a obligé TorrentSpy à conserver dans un log l’ensemble des recherches et des adresses IP des internautes connectés au site, et à confier ces registres à la MPAA.

En réaction, alors qu’il était jusque là le site de liens BitTorrent le plus visité au monde, TorrentSpy a décidé de ne plus permettre aux internautes américains de venir sur son site. Il se plaçait ainsi volontairement en dehors de la juridiction américaine, et n’était plus obligé de violer lui-même la vie privée de ses utilisateurs. Mais Torrentspy se privait du même coup d’un afflux important de visiteurs et de revenus publicitaires. Depuis, le site était en déclin au profit surtout de Mininova et The Pirate Bay.

Mais la MPAA a estimé que l’administrateur Justin Bunnell n’avait pas respecté l’ordre du juge et a maintenu sa plainte. La bataille judiciaire continue depuis, TorrentSpy ayant été condamné en fin d’année dernière à verser 30.000 $, pour ne pas avoir respecté la décision californienne et pour avoir détruit des preuves. Pour protéger l’identité de ses membres, Bunnell aurait en effet modifié ou supprimé des messages de ses forums expliquant comment trouver des contenus piratés, effacé des adresses IP et refusé de communiquer l’identité des modérateurs du site. Il a fait appel de la décision le condamnant.

Un climat judiciaire « trop hostile »

Mais cette semaine, Justin Bunnell a jeté l’éponge. « Nous avons décidé par nous-mêmes, non pas sur un ordre judiciaire ou un quelconque accord amiable, de mettre un terme au moteur de recherche TorrentSpy.com et donc nous avons fermé définitivement pour le monde entier le 24 mars 2008« , peut-on lire désormais sur la page d’accueil du site.

« Le climat juridique aux Etats-Unis pour le droit d’auteur, la confidentialité des recherches, et des liens vers des fichiers torrent dans les résultats de recherche est simplement trop hostile. Nous avons passé les deux dernières années, et dépensé des centaines de milliers de dollars, pour défendre les droits de nos utilisateurs et de nous-mêmes« .

« En bout de course la Cour a demandé des actions qui selon notre point de vue étaient inconsistantes avec notre politique de respect de la vie privée, avec les règles traditionnelles des tribunaux, et avec le Droit international. Dès lors, on se sent désormais obligés de fournir la méthode ultime pour protéger la vie privée de nos utilisateurs : la fermeture permanente« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés