Le 25 juin dernier, l'Association Américaine de défense de l'Industrie du Disque, la RIAA, avait annoncé être décidée à lancer des milliers de procédures judiciaires contre des utilisateurs de logiciels de P2P. Le but était évidemment de faire peur pour inciter les méchants pirates américains à repasser du côté de la légalité. Pour 15% d'entre eux, le message semble effectivement être passé...

Dans un premier temps, Wayne Rosso le président de Grokster, et Sharman Networks, la société propriétaire de Morpheus, avaient tous les deux déclaré avoir enregistré une hausse de 10 % de l’utilisation de leur logiciel après les menaces proférées par la RIAA. Certaines interprétations audacieuses voyaient même cela comme un signe que les utilisateurs avaient compris qu’il s’agissait là d’une dernière solution du désespoir pour l’Association, et qu’ils comptaient bien montrer à l’industrie du disque qu’elle ne pourrait pas arrêter le piratage de cette manière.

Mais aujourd’hui le cabinet d’études Nielsen/Netratings affirme avoir étudié le traffic de Kazaa et Morpheus et détecté une chûte de 15 % dans l’utilisation des logiciels de P2P depuis l’annonce faite par la RIAA. Kazaa serait passé de 6,5 millions d’utilisateurs simultannés à 5,5 millions.

Un chiffre que l’on pourrait relativiser par le nombre de départs en vacances au mois de juillet, phénomène mis en évidence par la chûte de 9 % du nombre de conversations sur AIM pendant la même période, et par le fait que ces chiffres ont été extrapolés d’une enquête menée sur 50.000 foyers américains…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés