Les majors de l’industrie n’ont pas fini de se faire du souci avec Internet et les nouveaux services qui veulent remplacer les éternels réseaux P2P. Nous vous parlions récemment de ADrive, qui permet de stocker et de télécharger plus de 50 Go de fichiers gratuitement. Voici aujourd’hui PipeBytes. Le site permet d’envoyer des fichiers sans limite de poids à un destinataire qui peut commencer à le télécharger avant-même que l’envoi soit terminé, le tout à travers une simple interface web. Une sorte de proxy géant spécialisé dans l’échange de fichiers.

Aucune inscription n’est requise ; il suffit de cliquer sur « Send file », de choisir le fichier à envoyer, et de récupérer l’identifiant unique du fichier ou l’URL de téléchargement. Le destinataire à qui cette URL ou le code du fichier a été transmis peut immédiatement procéder au téléchargement. Pour le moment, un seul destinataire peut récupérer le fichier, mais ça n’est qu’une limitation provisoire. A terme, il est même tout à fait imaginable qu’une base de données d’identifiants de fichiers soit accessible via une application tierse. Le tout est financé par la publicité.

Reste tout de même que, même si le service assure que l’anonymat est parfaitement garanti (il en fait même un argument par rapport au P2P), PipeBytes a théoriquement connaissance de l’ensemble des fichiers échangés, et a même l’obligation légale de garder la trace des échanges. Surtout, il semble pour le moment extrêmement lent voire inutilable.

Mais voilà le genre de services que le déploiement de la bande passante permettra d’offrir, quand bien même le SNEP réussissait à faire bloquer tous les protocoles P2P. Ici, tout passe par le protocole HTTP qui, sauf à bloquer le web dans son ensemble, ne peut être filtré.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés