L'iPhone a été débloqué par les hackers, mais les entreprises hésitent toujours à commercialiser les logiciels qui permettent de se passer de l'opérateur exclusif.

Les hackers ont depuis quelques semaines réussi à débloquer l’iPhone. Mais le flou règne autour de l’acte en lui même. AT&T semble se montrer beaucoup plus virulent qu’Apple, qui, après tout, a beaucoup moins à perdre que l’opérateur puisque l’exclusivité est perçue comme un des défauts du téléphone que la firme de Cupertino essaie de vendre.

Mais qu’en est-il du côté de la législation ? Débloquer un iPhone pour usage personnel semble légal aux Etats Unis. Mais lorsque l’intention derrière est d’en tirer un bénéfice, cette légalité paraît déjà beaucoup moins évidente. De l’autre côté de l’Atlantique, si le Copyright Office of the Library of Congress a sorti un arrêté l’année dernière désignant le déblocage d’un téléphone comme un opération légale, cela n’a pas empêché la société Tracfone Wireless LCC de gagner un procès contre un couple qui revendait ses téléphones débloqués.

Certaines sociétés, comme Iphonesimfree.com ou Uniquephones.com ont donc leur logiciel de déblocage prêt, mais le gardent de côté en attendant d’en savoir plus sur les issues juridiques. Pendant ce temps, un petit malin de 17 ans, George Hotz, a défrayé la chronique en échangeant son iPhone débloqué contre une Nissan 350Z et trois iPhone 8 Go à la société de réparation de téléphones portables CertiCell.

Si Uniquephones.com décide de lancer son service, il en coûtera 25 $ (18 €) pour débloquer le téléphone d’Apple, de quoi mettre sérieusement en péril l’exclusivité d’AT&T aux Etats-Unis. L’opérateur a d’ailleurs contacté la société mais semble avoir bien peu de fondements à apporter pour les empêcher de commercialiser leur logiciel, accusant juste Uniquephones.com d’y utiliser des éléments sous copyright d’Apple, une menace classique à laquelle tout le monde peut finalement faire appel.

Avec un service de débloquage, ce n’est pas seulement AT&T qui est mis en péril, mais tous les autres opérateurs exclusifs qui ont été choisis pour la commercialisation dans les autres pays, comme Orange en France, et qui ont dû la négocier à prix d’or (10 % reversés à Apple sur leurs futurs revenus).

[Maj] Ptitbilou nous informe sur le forum que l’iPhone ne pourrait être vendu bloqué par Apple en France, de par l’interdiction par le code de la consommation de vente liée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés