C’est une affaire assez cocasse qui fait grand bruit aux Etats-Unis, et particulièrement dans la communauté du logiciel libre. Il s’agit de l’issue d’une affaire concernant Scott McCausland, un internaute attrapé et condamné en 2006 à 5 mois de prison et 5 mois de confinement chez lui. Son crime ? Avoir diffusé Star Wars : Episode III sur EliteTorrents avant même sa sortie.

Mais ce n’est pas le fait d’avoir purgé sa peine pénitentiaire qui lui a permis de revenir à une vie normale. McCausland, plus connu sous son pseudonyme internaute sk0t, doit maintenant porter un bracelet de surveillance à la cheville pour l’obliger à acquitter la deuxième partie de sa peine. Mais il y a un hic : « J’ai rencontré l’officier chargé de superviser ma liberté surveillée » raconte sk0t. « Il m’a dit qu’il devait installer un logiciel de surveillance sur mon PC. Ce n’est pas vraiment un problème, ça fait parti de ma peine. En revanche, leur logiciel est incompatible avec GNU/Linux (qui est le système que j’utilise). Il m’a donc dit que si je voulais utiliser un ordinateur, il fallait que j’utilise un système d’exploitation sur lequel le logiciel pouvait être installé. »

Bref, McCausland se voit en quelque sorte contraint de passer à Windows. « J’ai contacté mon mandataire, et il m’a dit que nous allons nous battre contre cette condition ». Ce n’est pas tant le fait d’être surveillé que déplore sk0t, mais celui d’avoir à acheter une système d’exploitation alors qu’il est « sans emploi et relativement inemployable à cause des deux crimes dont ils m’ont accusé ».

En attendant, l’internaute a lancé sur son blog une opération de collecte de fonds pour acquérir Windows, et le fait que le Family Entertainment and Copyright Act américain considère certains utilisateurs de BitTorrent comme des criminels laisse présager qu’il ne sera pas le seul à faire ce sacrifice. Du moins, si le gouvernement américain ne rend pas son logiciel compatible avec d’autres systèmes d’exploitation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés