Après avoir attaqué plusieurs "pirates", Jean-Yves Lafesse s'en prend désormais à YouTube, Dailymotion, MySpace, et d'autres pourraient suivre.

Universal aurait proposé à Jean-Yves Lafesse, d’après le Figaro, de lui dédier un site Internet. Sauf que, ses canulars ont le format idéal pour que nombre d’internautes les déposent sur la toile via YouTube et compagnie. Il convenait donc de faire un peu de ménage pour susciter un minimum d’intérêt à l’opportunité d’exploiter ses sketches sur le Web.

Les premiers a avoir été attaqués ont donc été les cibles les plus évidentes : un internaute qui utilisait ses canulars comme produit d’appel pour un site pornographique, ou un autre qui proposait 15 d’entre eux en téléchargement gratuit. Puis, ce sont maintenant, comme la tradition le veut, les hébergeurs de contenu qui sont visés : YouTube (8 millions d’euros sont réclamés), Dailymotion (1,5 million), MySpace (à qui l’on demande juste de prendre des mesures efficaces) et d’autres à suivre.

Comme à l’accoutumé, les sites concernés ont procédé à un nettoyage de circonstance tandis qu’ils plaident n’être que des intermédiaires techniques. Mais les avocats du plaignant ne l’entendent pas de la même manière, dénonçant une passivité qui fait que « les créateurs ne pourront bientôt plus du tout exploiter commercialement leur travail, si aucune limite n’est mise à des pratiques de ce type ». Evidemment, maintenant que tout le monde connaît sa tête, il va bien falloir que notre comique trouve, à défaut d’une nouvelle idée, un moyen de tirer un maximum de profit de ses pitreries.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés