La bataille semble perdue pour les studios d'Hollywood. Alors que le nouveau système de protection AACS sur les Blu-Ray et HD DVD ne doit sortir officiellement que la semaine prochaine, il semble qu'il soit déjà pris en compte et craqué par les hackers...

Le consortium AACS, qui veille sur l’application du nouveau système de protection anti-copie dédié aux formats haute-définition, n’a pas fini de souffrir. Pris de court par un hacker qui avait réussi à percer les secrets du cryptage AACS plus tôt que prévu, le consortium avait révoqué un logiciel de lecture HD DVD avant de révoquer une clé générique très largement diffusée sur Internet. Pour contrer cette diffusion qui ouvre la voie royale à toutes les copies, le consortium d’industriels a décidé d’imposer aux studios une nouvelle clé avec un shéma de protection renforcé pour les prochains HD DVD et Blu-Ray, qui doivent être commercialisés à partir de la semaine prochaine.

Mais Ars Technica nous apprend que la nouvelle clé a déjà été trouvée par des hackers. La dernière version de AnyDVD HD (AnyDVD 6.1.5.1) peut semble-t-il déjà décrypter les disques HD DVD de Matrix 2 et Matrix 3, deux supports protégés par le système AACS v3 qui ne sera dans les bacs que le 22 mai. Les hackers auraient utilisé une version « preview » du film en haute-définition pour casser la protection en 24H environ.

« AACS doit clairement encore arrêter ceux qui sont déterminés à casser le shéma de DRM pour copier des films, mais le modèle de révocation crée des fardeaux supplémentaires pour les fabricants d’appareils, les développeurs de logiciels et les utilisateurs finaux« , note Ars Technica. « A mesure que la futilité de chercher à interdire la copie continue à devenir de plus en plus apparente et que les coûts de maintenance des shémas de DRM montent en flèche, les fournisseurs de contenus vont être confrontés à un choix difficile entre rendre leurs contenus plus ou moins accessibles aux consommateurs« , ajoute notre confrère.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés