Selon Digital Music News, qui cite une source de l’industrie, le géant Viacom serait en train de faire tout le nécessaire pour acquérir le site de recommandation et de découverte musicale Last.fm. Le président de Viacom, Sumner Redstone, ne veut pas passer à côté d’une nouvelle acquisition de poids, et serait prêt à mettre tout l’argent nécessaire. Il avait été vexé de ne pas avoir eu le flair de Rupert Murdoch, qui a racheté MySpace pour 580 millions de dollars en juillet 2005. Une bouchée de pain par rapport à la valeur de la marque deux ans après.

D’après DealBreaker.com, le montant de la transaction sur Last.fm pourrait s’élever à 450 millions de dollars.

Contacté par Ratiatum, Last.fm ne souhaite pas commenter l’information. Officiellement, le réseau social musical n’est pas à vendre. Il annonce une base de 20 millions d’utilisateurs dans le monde, avec une interface et un logiciel désormais disponibles en onze langues, dont le français. Le site référence 80 millions de chansons, et en permet l’écoute en streaming lorsque les accords nécessaires ont été signés avec les ayants droits. Pour le moment, EMI et Warner ont signé, et des discussions sont en cours avec les majors Universal Music et Sony BMG.

Viacom pourrait voir une complémentarité entre Last.fm et ses propres activités musicales, en particulier avec sa filiale MTV Networks.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés