L’Université de Cardiff a prévenu 25.000 étudiants qu’elle allait bloquer l’accès à des sites de P2P qui proposent notamment des moteurs de recherche de liens pour BitTorrent. La décision fait suite, dit-elle, à la réception d’un grand nombre de notifications de violations de droits d’auteur. « La principale source de ces violations de droits d’auteur est l’utilisation inappropriée de partages de fichiers en peer-to-peer, par exemple BitTorrent », notent les services de sécurité informatique du campus. Et dans une grande transparence, l’Université publie la liste des sites bloqués :

http://www.torrentsearch.com/
http://isohunt.com/
http://torrentscan.com/
http://www.torrentspy.com/
http://torrent-finder.com/
http://thepiratebay.org/
http://www.torrentreactor.to/
http://www.torrentportal.com/
http://www.mininova.org/
http://skflan.nl.tp
http://www.onlytorrents.com/
http://www.mybittorrent.com/
http://www.torrentz.com/
http://www.torrentradar.org/
http://www.demonoid.com/
http://www.smaragdtorrent.org/
http://www.fulldls.com/
http://www.torrents.to/
http://www.torrentvalley.com/
http://www.torrentshub.com/
http://fenopy.com/
http://extratorrent.com/
http://btjunkie.org/
http://www.bittorrent.am/
http://www.astatorrents.com/
http://www.meganova.org/
http://www.bitdig.com/
http://torrentattack.org/

TorrentFreak note avec malice que l’Université en a oublié un certain nombre.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés