Pour ceux qui en auraient pas encore entendu parler, Second Life est une simulation qui permet aux participants de vivre – le nom vous en aura certainement mis la puce à l’oreille – une « seconde vie ». Les transactions se font dans une monnaie virtuelle qui peut être échangée contre la monnaie réelle. A la lisière entre un chat évolué et un MMORPG, Second Life permet aux utilisateurs de créer des objets et d’en percevoir une rémunération, ce qui a donné naissance à une myriade d’activités (immobilier, discothèques, les casinos…) dont certains utilisateurs perçoivent tout ou partie de leurs revenus réels. Autant dire que le phénomène suscite de plus en plus d’engouement, allant jusqu’à intéresser les entreprises ou les politiques.

Une « Maison de l’Europe » française, symbolisée par une petite bâtisse bleue, aurait en effet été implantée dans le jeu, et disposerait d’une personne tous les jours de 15h00 à 16h00 pour répondre aux questions des internautes. Cette initiative aurait été prise le 19 février par Catherine Colonna, ministre déléguée aux Affaires européennes, qui y verrait un moyen de donner plus de visibilité à l’Europe et à la célébration des 50 ans du Traité de Rome, qui tombera le 25 mars cette année.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés