Maintenant que l’Association Américaine de l’Industrie du Disque (RIAA) a son site de règlement de litiges express avec rabais automatique, il faut bien le rentabiliser. Alors qu’elle n’avait pas déposé de vague massive de plaintes depuis de nombreux mois, la RIAA a décidé de relancer la machine contre les P2Pistes. 400 courriers ont été envoyés à 13 universités américaines, avec dans chaque courrier l’adresse IP de l’étudiant suspecté et le numéro de dossier à entrer sur P2PLawsuits.com s’il souhaite régler en ligne sa facture. Les Universités sont priées de relayer le message une fois l’étudiant identifié.

« Puisque nous savons que plusieurs catégories de personnes, notamment les téléchargeurs sur les campus, peuvent parfois être imperméables aux messages les plus simples de l’éducation ou aux alternatives légales, ces nouveaux efforts ont pour but d’aider les étudiants à reconnaître que les conséquences des téléchargements illégaux sont encore plus réelles qu’avant », explique Cary Sherman, le président de la RIAA.

« Nous avons changé la façon dont nous faisons des affaires », ajoute le directeur Mitch Bainwol. Tout est dit.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés