Warner Music a publié ses récents financiers pour son dernier trimestre, et ils sont bons… en surface. La major enregistre un bénéfice de 12 millions de dollars, avec un chiffre d’affaires de 854 millions dont 12,2 % provient des ventes de musique numérique (internet et mobile). Mais si Warner s’en tire bien cette année, c’est essentiellement grâce aux pirates. La société a pu ajouter à son exercice le fruit perçu du règlement à l’amiable entre la RIAA et Kazaa, qui avait signé un chèque de 115 millions de dollars pour mettre fin à son procès. Sans cela, Warner aurait enregistré des pertes de 1 million de dollars pour la même période. Moralité, ce sont les pirates en faisant gagner de l’argent à Kazaa qui ont permis à Warner de gagner à son tour quelques deniers.
Sur l’année fiscale, Warner Music réalise 60 millions de dollars de bénéfice, contre des pertes de 169 millions l’an dernier. Le numérique a largement surpassé les pertes des formats matériels et des licences.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés