Vous n'avez pas cliqué sur "j'aime", mais Facebook sait que vous avez aimé. Désormais, le réseau social analyse votre façon de regarder une vidéo pour comprendre celles qui retiennent votre attention, et vous en proposer davantage du même genre.

Comme nous l'expliquions récemment en commentant un changement de l'algorithme de sélection des messages présentées dans le flux d'actualités, la nouvelle stratégie de Facebook consiste à deviner ce que les gens aiment même lorsqu'ils n'osent pas dire qu'ils aiment, qu'ils croient qu'ils n'aiment pas, ou qu'ils ne pensent pas à dire qu'ils aiment. Le réseau social veut de plus en plus sonder les inconscients pour avoir une compréhension toujours plus précise de ce qui fera que l'utilisateur reste et revient sur Facebook. Pour ce faire, il analyse le comportement passif ou actif de l'utilisateur face aux contenus qui sont lui présentés.

C'est dans cet objectif que Facebook a annoncé lundi une nouvelle mise à jour de son algorithme de tri du flux d'actualités, qui s'attaque cette fois-ci aux vidéos. Jusqu'à présent, le site de Mark Zuckerberg se contentait d'observer qui regarde des vidéos et qui n'en regarde pas ou peu, pour choisir d'en afficher plus ou moins sur la page d'accueil de chaque utilisateur. Mais désormais, Facebook regardera ce que fait l'utilisateur avec chaque vidéo.

Ainsi par exemple, le fait d'activer le son, d'augmenter le volume, de passer la vidéo en plein écran ou d'activer la haute-définition sont perçus comme des indices de ce que l'utilisateur a envie de donner toute son attention à la vidéo qu'il a commencé à regarder, ce qui manifeste un intérêt prononcé pour son contenu (que par ailleurs Facebook analyse grâce à une intelligence artificielle qui reconnaît les gens et les objets et actions). 

Il n'y a donc plus besoin de dire "j'aime" sur une vidéo. Facebook sait que vous l'aimez, même si vous n'avez pas envie de le dire publiquement à vos amis ou aux membres de votre famille. 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés