Le système d'intelligence artificielle mis au point par IBM a imaginé de nouvelles recettes de cuisine, en se basant sur celles déjà existantes. Ces nouveaux plats ont été regroupés dans un livre, qui sera publié ce mois-ci.

Accepteriez-vous de suivre une recette de cuisine concoctée par une intelligence artificielle ? À partir du 14 avril, il sera possible de se laisser guider par une machine. En effet, IBM commercialisera à cette date un livre de recettes (baptisé "Cognitive cooking with chef Watson") dont les plats ont été élaborés par Watson, son programme d'intelligence artificielle.

Au total, l'ouvrage contient 65 recettes imaginées par Watson. Celles-ci ont été reproduites par les étudiants d'une école de cuisine américaine (Institute of Culinary Education) et le résultat final, au regard des clichés fournis par CNN, qui consacre un reportage sur le sujet, est manifestement réussi, même si certaines associations sont très surprenantes, comme ce cocktail au cidre avec une tranche de lard.

Comment Watson a-t-il su comment marier les saveurs pour éviter d'inventer des plats insipides ? Il a fallu que l'IA absorbe en amont de nombreuses données sur les recettes existantes, afin de savoir les interactions qui marchent, la valeur nutritionnelle des ingrédients, les préférences culinaires d'une culture à l'autre et même la composition chimique des aliments.

C'est à partir de ces données que Watson a pu imaginer de nouvelles pistes.

Selon IBM, cette expérience pourrait déboucher sur la mise au point d'un service à travers lequel les internautes obtiendront des nouvelles idées de recettes. Via un formulaire, ils pourraient demander par exemple s'il existe une combinaison viable entre tel ingrédient avec tel aliment ou bien de trouver une recette qui réponde à certaines exigences (végétarisme, diabète…).

WATSON, UNE IA SURPRENANTE

C'est en tout cas une nouvelle démonstration des capacités de Watson, qui a gagné en notoriété en 2011 lorsqu'il a remporté le jeu télévisé Jeopardy, qui est une sorte de "Questions pour un champion" inversé.

Le super-ordinateur a non seulement démontré sa capacité à comprendre les questions posées par l'animateur, mais aussi sa rapidité d'exécution en dénichant la réponse la plus pertinente à travers une base de données gigantesque (200 millions de pages, dont celles provenant de Wikipédia, pour un total de 4 To) en quelques secondes seulement.

Aujourd'hui, plusieurs usages de Watson sont imaginés : météorologie, transports et surtout santé. Le système d'IA est en effet capable de balayer les informations médicales des patients et de les croiser avec des millions de références d'autres dossiers pour dégager un diagnostic de la maladie.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés