Ce sont des victimes collatérales des tensions du bloc occidental avec la Russie. En raison des sanctions commerciales (.pdf) prises le 19 décembre dernier contre les intérêts russes en Crimée, suite à la décision toujours contestée d'annexer la région, Apple et Valve ont fait savoir aux développeurs localisés en Crimée qu'ils n'accepteraient plus de référencer leurs applications iOS et jeux vidéos.

Comme le note Techcrunch, il suffirait théoriquement que les développeurs concernés changent virtuellement leur domiciliation, avec par exemple une adresse en Russie-même ou en Ukraine, pour échapper aux sanctions.

Selon l'ordre signé par Barack Obama, il est désormais interdit "l'exportation, la réexportation, la vente ou la fourniture, directement ou indirectement, des Etats-Unis ou par une personne des Etats-Unis, où qu'elle se trouve, de tout bien, service, ou technologie vers la région de Crimée de l'Ukraine".

En toute logique, Google devrait suivre le mouvement avec Google Play.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés