Facebook ne proposera plus de résultats de recherche issus de Bing. Prêt à franchir une nouvelle étape dans son développement, Facebook espère attaquer directement la suprématie de Google dans la recherche avec un nouveau "Search Graph" autonome.

Facebook se referme un peu plus sur lui-même. Quatre ans après la signature d'un partenariat avec Microsoft pour l'intégration de Bing dans le réseau social, Facebook a décidé de supprimer la possibilité qu'avaient les utilisateurs d'effectuer des recherches sur le web en utilisant le moteur du premier concurrent de Google, à partir de la recherche centralisée de Facebook. Désormais, le "Search Graph" n'utilisera plus que les résultats internes issus de ses propres bases de données.

Interrogé par Reuters, un porte-parole de Facebook a évité de présenter la chose comme une rupture définitive de l'accord entre les deux firmes. "Nous ne montrons pas actuellement de résultats de recherche web dans Facebook Search, parce que nous nous concentrons sur le fait d'aider les utilisateurs à trouver ce qui a été partagé avec eux sur Facebook. Nous continuerons à avoir un formidable partenariat avec Microsoft dans beaucoup d'autres domaines", a-t-il assuré.

La décision a été prise à l'occasion d'une modification générale de la recherche Facebook, pour le moment déployée uniquement aux Etats-Unis. Celle-ci se concentre sur la recherche à l'intérieur-même des posts publiés par les membres, tout en continuant à permettre de trouver les noms des membres, pages Facebook, événements, lieux et autres applications disponibles sur le réseau social.

Avec ce nouvel outil, Facebook cherche à devenir un acteur de poids autonome dans la recherche, qui profite de l'extraordinaire quantité d'informations fournies par son 1,3 milliard d'utilisateurs dans le monde. Même s'il n'indexe pas le contenu intégral des pages Web comme le fait Google, Facebook connaît parfaitement les pages qui sont le plus partagées sur un sujet donné, et peut savoir à quels typologie d'utilisateurs elles plaisent le plus, pour personnaliser les résultats proposés. De quoi proposer un outil particulièrement efficace pour des recherches banales comme une recette de cuisine, un sujet d'actualité ou un conseil de bricolage.

L'objectif de Facebook, à terme, sera bien sûr de marcher sur les plates bandes de Google en reprenant le modèle publicitaire qui a fait sa fortune, de mise aux enchères des résultats de recherche.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés