Un article du New York Post sème la pagaille autour du futur aladeur Zune de Microsoft. « La semaine dernière, alors que des accords de licences allaient être signés, Microsoft a appelé certains fournisseurs de contenus et dit que la partie vidéo de son appareil Zune était reportée« , écrivait le journal le 1er août dernier. L’internet arabe a parfaitement joué son rôle et la rumeur a gonflé sur l’éventualité que le Zune ne lise pas de vidéo du tout. « L’article confond la capacité à lire de la vidéo avec la façon dont les clients achètent de la vidéo« , se défend Microsoft qui refuse d’en dire plus. Ce ne serait donc pas le Zune en tant qu’appareil qui n’aura pas de vidéo, mais le Zune en tant que boutique de contenus en ligne, qui n’aurait pas de vidéo dès son lancement. Si c’était le cas, ce serait déjà un premier échec pour Microsoft qui espérait fournir un ensemble cohérent de produits et de services autour du Zune.
Par ailleurs le NYP indique que Microsoft et sa division MSN travaillent avec les éditeurs de contenus pour fournir gratuitement des séries TV sur Internet et créer des modèles économiques de partage des revenus publicitaires. C’est peut-être ce modèle que Microsoft veut mettre en place avec le Zune, et l’on comprendrait alors le retard. Aucun service ne permet pour le moment de proposer de la publicité ciblée hors-ligne sur un support mobile. Est-ce pour cela que le Zune n’utilise pas le standard PlaysForSure ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés