Le mouvement des données ouvertes (Open Data) gagne l'Assemblée nationale. Son président, Claude Bartolone, vient en effet d'annoncer la mise à disposition progressive des documents de la chambre basse du parlement français. D'ici fin 2015, ce sont plus de 800 000 documents qui seront accessibles à tous. Voilà qui promet des heures de travail au collectif Regards Citoyens, en pointe sur l'Open Data.

Sur son blog, Claude Bartolone précise que ces informations seront exploitables librement sans aucune restriction technique, juridique ou financière. "Cette évolution technologique constitue une avancée démocratique majeure pour notre pays. L’ouverture des données améliore la transparence de l’action parlementaire et favorise la participation des citoyens à la vie publique", juge-t-il.

L'Open Data offre des perspectives nouvelles pour suivre l'activité parlementaire. Par exemple, des outils ont été développés pour observer la répartition de la réserve parlementaire, numériser les intérêts des élus, suivre leurs activités ou encore recenser les lobbyistes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés