Il y a vingt ans sortait Netscape Navigator 0.9, la toute première version publique de ce qui était alors le navigateur web de référence pour Windows, Linux et Mac OS. Son histoire continue aujourd'hui avec Firefox, son héritier.

Pour les nostalgiques de l'histoire du web, c'est une date à marquer d'une pierre blanche. Lundi, le logiciel Netscape Navigator fêtait le 20ème anniversaire de la sortie de sa toute première version publique, le 13 octobre 1994. "En rendant Netscape gratuit pour les particuliers pour une utilisation personnelle, la société s'inscrit dans la tradition des produits logiciels pour Internet qui sont offerts gratuitement", se félicitait le communiqué de presse publié à l'époque par Mosaic Communications Corporation (devenu plus tard Netscape Communications), déterré par The Register.

Au milieu des années 1990, Netscape Navigator était le navigateur web de référence pour les premiers internautes. Il était alors disponible sous Windows, Linux et Mac OS. Mais il s'est rapidement fait dépasser par Internet Explorer, en grande partie parce que Microsoft avait utilisé la position dominante de Windows pour y intégrer son propre navigateur, et pour rendre Netscape Navigator inutile (une stratégie qui n'est pas sans évoquer quelques échos actuels avec Google et ses propres produits mis en avant sur son moteur de recherche). Le géant de Redmond avait également fait presssion sur les constructeurs de PC pour qu'ils ne pré-installent pas Netscape avec les ordinateurs livrés avec Windows, qui composaient la très grande majorité du marché.

Le procès anti-trust avait été résolu trop tard, en 2002, à un moment où Netscape Navigator n'existait déjà plus. Mais en 1998, Netscape avait pris la décision de rendre disponible le code source de son navigateur, et de donner naissance à la fondation Mozilla (qui était le nom de code de Netscape Navigator). C'est donc sur les cendres de Netscape que, vingt ans plus tard, Mozilla continue de développer Firefox.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés