Universal a signé un partenariat avec la société MirriAd pour modifier les vidéos de clips afin d'y insérer des produits à des fins publicitaires.

Marty McFly a trouvé un nouveau moyen de financer ses voyages en DeLorean avec Jennifer : revenir dans le passé pour changer les clips musicaux et y insérer des produits qui n'existaient pas encore au moment de la réalisation du clip, à des fins publicitaires. Mais le héros de Retour Vers Le Futur restant indisponible, Universal Music a trouvé une méthode alternative.

Le quotidien britannique The Independant rapporte ainsi qu'Universal a signé un partenariat avec la startup MirriAd pour éditer des clips et y insérer des "placements de produits", qui permettent aux marques de se faire connaître de façon discrète, en bénéficiant de l'aura des oeuvres et d'une intégration parfaite qui évite de faire passer la pub pour de la pub. Le procédé est bien connu dans les films et les séries TV, mais s'invite aussi dans les clips musicaux.

Toutefois le premier test sera réalisé sur un clip du DJ suédois Avicii, ce qui n'est pas vraiment ce qu'Universal a de plus vieux en catalogue. Le prestataire insérera dans la vidéo des bouteilles de Grand Marnier, pour donner envie aux fans de boire de cet alcool. Le but premier est de concevoir des clips évolutifs, qui pourront varier en fonction des époques et des populations visées par les annonceurs, pour proposer différentes versions du clip qui mettent en valeur différentes marques de produits, sans avoir à re-tourner les clips.

Si le test est concluant, Universal pourrait progressivement étendre l'expérience à son fonds de catalogue, en éditant les vieux clips qui sont encore très regardés sur YouTube, pour apporter un nouvel afflux d'argent. A condition toutefois que les contrats signés avec les artistes et les réalisateurs des clips permettent de telles modifications.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés