Présent mardi matin chez Free pour l'inauguration du service de concerts à la demande, Jack Lang répond à nos questions à propos de la musique sur internet et du projet socialiste pour 2007 sur la question du droit d'auteur.

Jack Lang, député socialiste du Pas de Calais, et ancien ministre de la Culture auteur de la loi de 1985 sur la copie privée, est réputé proche des industries culturelles. Mardi matin, il a salué le service i-Concerts de Free, qui réussit selon lui une mission difficile, « concilier le principe de la liberté d’accès et le principe de la liberté de la création« .

A notre micro, il critique « l’improvisation et l’amateurisme caractérisé » du projet de loi sur le droit d’auteur et les droits voisins dans la société de l’information (DADVSI). M. Lang se garde cependant de soutenir la position du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale, qui avait fait adopter la licence globale à la surprise générale. « Je prends ces questions trop au sérieux pour pouvoir les traiter à coups d’affirmations tranchantes« , nous explique le candidat à la candidature socialiste. Il en profite pour adresser une pique à sa rivale Ségolène Royal, qui soutient la création d’une taxe sur les FAI pour légaliser le téléchargement. « Peut-être qu’elle-même a une lumière que je n’ai pas« , s’interroge Jack Lang.

Très critiqué depuis décembre 2005 pour son absence dans l’hémicycle, alors que nombre d’internautes attendaient de lui qu’il défende la copie privée qu’il a défendu en 1985, l’ancien ministre se défend d’intention coupable. « Je n’étais pas là, pas du tout par désintérêt, mais parce que nous nous répartissons la tâche« , explique-t-il. « Il y a beaucoup de sujets que nous avons à traiter. Sur ce sujet là je devais être hors de France, ou je devais être en bataille contre le CPE, ou sur d’autres fronts. Par ailleurs j’ai pris l’habitude de laisser les jeunes députés prendre la relève. On ne peut pas être éternellement les chefs de file sur ces sujets« , conclue-t-il.

Agé de 66 ans, Jack Lang souhaite représenter les socialistes pour les élections présidentielles de 2007. Il a monté son blog, Jacklang.net, avec comme slogan : « Inventons demain« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés