Jack Lang invité d'honneur. A la veille de la fête de la musique, Free inaugurait ce matin en présence de l'ancien ministre de la Culture son service de concerts haute-définition à la demande, réalisé en partenariat avec i-Concerts.

(N.B : nous diffuserons dans les prochaines heures des vidéos de la matinée)

Après Canal+ et son service CanalPlay, c’est i-Concerts qui vient étendre l’offre de vidéo à la demande (VOD) du fournisseur d’accès français, avec deux services.

Premièrement un service réservé aux seuls abonnés avec Freebox HD : i-concerts HD, une chaîne 100 % haute-définition dédiée à la diffusion de concerts. « Sont déjà programmés, les concerts de Robbie Williams, James Blunt, Dire Straits, Seal, Tear for Fears, Radiohead, Gorillaz, U2, Beyonce, Best of Montreux ainsi que de grands spectacles comme le Cirque du Soleil« , précise la chaîne, dont l’abonnement coûte 3,99 euros par mois. Les concerts accessibles gratuitement devraient rester encore quelques temps, puis disparaître pour laisser place à l’offre payante, apprend-t-on par Free.

Deuxièmement, Free lance i-Concerts Jukebox, une plate-forme de concerts en VOD avec pour le moment environ 250 concerts disponibles pour 2,99 euros la location de 24H. Surtout, les amateurs de concerts peuvent souscrire à l’offre d’abonnement (SVOD) qui, pour 5,99 euros par mois, donne accès à l’ensemble des concerts à la demande, en streaming, avec possibilité de composer ses playlists. Free et i-Concerts espèrent convaincre un grand nombre de maisons de disques de venir compléter le catalogue.

Pas encore d’offre de téléchargement à la demande

Pour le moment, Free dit se concentrer sur les services de vidéo en streaming, et le FAI n’envisage pas encore officiellement de proposer de service dit  » To-Go  » pour embarquer les contenus sur un baladeur numérique. La présence d’un disque dur (fantôme selon Free) et de connectiques USB sur le boîtier de la Freebox HD laisse cependant penser qu’un service de ce genre pourrait être proposé d’ici quelques mois.

Pour l’occasion, le présidentiable socialiste Jack Lang était l’invité de la maison mère Iliad. Lui qui bénéficie d’une rente médiatique à vie avec la Fête de la musique a salué une offre qui respecte les intérêts de chacun, dans un soucis d’équilibre du droit d’auteur. Mickaël Boukobza, directeur général de Free, a d’ailleurs mis l’accent sur l’aspect légal de l’offre et rappelé que Free avait toujours travaillé dans le respect des droits des créateurs.

En fin de matinée, alors que télévisions et Freebox étaient laissées à disposition des journalistes pour essayer le service i-Concerts, une palette d’univers inédits sur le bouquet Free TV sont apparus sur l’un des écrans, au grand désarroi du fournisseur d’accès. On a ainsi pu voir inscrits de nombreux services encore en développement, avant qu’un homme de main de Free particulièrement en colère fasse irruption. Les pièces à conviction furent effacées, l’homme menaçant de confisquer chaque appareil photo ou caméra espion. On ne plaisante pas avec le secret industriel chez Free, qui nie toujours officiellement la présence d’un disque dur dans le boîtier HD de la nouvelle Freebox.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés