Peut-on innover et créer de la valeur dans l'industrie musicale sur Internet ? C'est la grande question soumise à débat public par la Fing, la Spedidam et l'Adami.

« Face à la résistance des échanges de musique sur les réseaux P2P et ailleurs, peut-on trouver dans l’innovation (création, distribution, service, relation avec le public, tarification…) des voies marchandes pour recréer de la valeur au bénéfice de toute la filière musicale ? De telles innovations pourraient-elles générer des revenus significatifs pour toute la filière musicale, même si subsiste un volant significatif d’échanges sur les réseaux P2P ? Autrement dit, peut-on concurrencer l’échange de fichier en créant de la valeur ?« 

Avec un point de vue résolument business, qui laisse de côté les questions de droits d’auteur sur lesquelles personne ne se met d’accord, le débat lancé par la Fondation Internet Nouvelle Génération se veut « libre et ouvert ». Il a lieu sur le site musique.fing.org, et fait suite à un séminaire organisé le 16 mai auquel nous avions l’honneur de participer – voir notre théorie du syndrôme du steak-frites (.pdf).

A travers plusieurs questions sur l’innovation et les modèles économiques de la musique, le débat doit permettre de « mieux comprendre la manière dont le public choisit et écoute aujourd’hui la musique, et dont il perçoit la consommation musicale« . Il veut aussi aboutir à « mettre à la disposition de chacun des exemples concrets de nouveaux modèles de création, production, distribution – et à valoriser les initiatives françaises et européennes dans le domaine« .

Tous les acteurs de l’industrie musicale, mais aussi tous les internautes directement concernés par les modèles économiques de la musique, sont invités à participer à ce débat qui se veut avant-tout constructif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés