C'est samedi, et pas question de prendre de repos sabbatique, pourtant bien mérité. ActuaLitté et Numerama vous proposent chaque semaine une revue de presse solidement concoctée, qui parcourt toute l'information de la semaine. Et on va y retrouver du lourd : l'offre illégale vue par les consommateurs, la numérisation des fonds du Vatican, ou encore, l'idée de passe sous licences libres les œuvres commandées par l'État ou les collectivités territoriales.

Lundi :

Dans une étude européenne réalisée par l'Office de l'harmonisation du marché intérieur (OHIM), il semble que les citoyens soient d'accord sur deux points : il faut protéger la propriété intellectuelle. Et dans le même temps, ils considèrent que le téléchargement illégal, pour usage personnel, est tout à fait acceptable. Schizophrénie ? Pas du tout…

Mardi :

Pour la première fois mise à disposition du public, une collection de manuscrits sacrés issus des archives de la Bibliothèque apostolique du Vatican ainsi que de la Bodleian d'Oxford a été numérisée. On y retrouve le premier livre européen issu de la presse de Gutemberg, une Bible datant de 1455. Grâce aux nouvelles technologies, ces œuvres seront désormais consultables pour les chercheurs comme le grand public via la plateforme web du projet collaboratif.

Mercredi :

Le salon de Montreuil s'est achevé avec une augmentation de la fréquentation, 162.000 visiteurs seront venus à la rencontre des exposants, durant cette 29e édition. Ce fut l'occasion de découvrir d'autres perspectives dans la littérature jeunesse, et notamment les travaux de la Biblio-Connection, autour de l'accessibilité et de l'interactivité.

Jeudi :

C'est l'histoire d'un monde absurde et sombre, un monument majeur de la littérature mondiale, sans blague, qui connaît actuellement une adaptation vidéoludique. En s'inspirant des différents univers et romans du Pragois, le développeur Mif2000 s'est lancé dans la réalisation d'un jeu vidéo, The Franz Kafka Videogame. Une aventure littéraire qui sera disponible en jeu vidéo sur différentes plateformes, y compris mobiles ou Linux.

Vendredi :

La députée Sylvie Andrieux (Bouches-du-Rhône) vient de soulever une intéressante question portée à la connaissance de la ministre de la Culture. Dans le cadre des œuvres « produites ou subventionnées par les services de l'État ou des collectivités locales », ne serait-il pas juste que le contribuable puisse profiter de ce que l'argent public a servi à financer ?

Excellent samedi, et à la semaine prochaine !

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés