Apple a confirmé l'achat de PrimeSense, le fournisseur des technologies utilisées par le Kinect de Microsoft. La firme de Cupertino devrait donc intégrer rapidement la reconnaissance de mouvements dans ses nouveaux produits, y compris mobiles.

Alors que les rumeurs couraient ces derniers jours, Apple a confirmé l'achat de la société israélienne PrimeSense, qui est l'inventeur et le fournisseur des solutions de caméras de détection de profondeur de champ utilisées par Microsoft dans son Kinect. La firme de Cupertino n'a pas souhaité confirmer le montant de l'opération, qui se situerait autour de 360 millions de dollars.

Avec ce rachat, Apple ambitionne certainement d'intégrer le même type de technologie que le Kinect dans sa future Apple TV, voire dans les ordinateurs Mac. Le succès populaire rencontré par Leap Motion a pu conforter la firme de Cupertino dans cette voie, même si le boîtier de reconnaissance des mouvements a finalement beaucoup déçu ses utilisateurs (mouvements mal détectés, trop de crampes…). 

La reconnaissance des mouvements s'inscrit dans toute une série de nouvelles méthodes d'interactions promues par les géants de l'informatique, dont Apple, qui sont en passent de réussir à supprimer les souris, claviers et même dans une certaine mesure les manettes de jeux vidéo. Apple a démocratisé l'usage des écrans tactiles avec l'iPhone, et popularisé les interfaces vocales avec Siri. Il ne lui manquait que les commandes aériennes pour être au complet.

Outre les téléviseurs et ordinateurs de bureau, Apple pourrait envisager d'intégrer des caméras PrimeSense dans ses téléphones et tablettes. En avril dernier, Numerama avait découvert le dépôt d'un brevet par Microsoft, qui décrivait l'utilisation de gestes aériens pour naviguer sur un smartphone sans avoir à couvrir l'écran par ses doigts. Depuis, PrimeSense a montré qu'il était possible d'intégrer des capteurs comme ceux du Kinect dans une tablette Nexus 10.

Restera à voir l'effet d'une telle acquisition sur les relations commerciales entre PrimeSense et Microsoft. En toute logique, les contrats de licence déjà passés pour la nouvelle Xbox One et non nouveau Kinect ne seront pas affectés, et sans doute ont-ils été sécurisés pour s'assurer qu'ils continuent tout au long de la durée de vie de la console. Pour les prochaines générations et les autres concurrents, en revanche, tout dépendra de la volonté d'Apple de conserver pour lui ces technologies, ou de les vendre sous licence (il est aussi possible que les brevets soient jugés indispensables aux industriels, auxquels cas Apple devra proposer des licences FRAND).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés