Un sondage réalisé le mois dernier par l'institut CSA à la demande d'Amazon, qui n'avait pas été publié, montre qu'un Français sur quatre trouve normal que les livres achetés sur Internet coûtent plus chers que les livres achetés dans les boutiques physiques.

C'est peut-être aussi ce qui explique en partie l'étonnante discrétion d'Amazon face à la modification de la loi sur le prix unique des livres, qui va pourtant obliger les librairies sur Internet à afficher un prix supérieur à ceux affichés par les librairies traditionnelles (à condition que la loi adoptée par l'Assemblée Nationale soit votée dans les mêmes termes par le Sénat).

Le mois dernier, Amazon a commandé à l'institut CSA un sondage exclusif, qui n'avait pas été publié jusqu'à cette semaine. Réalisé les 10 et 11 septembre 2013 auprès de 1011 personnes résidant en France âgées de 18 ans et plus, il montre que 90 % des Français interrogés sont favorables au maintien de la gratuité des frais de livraison pour les livres commandés sur Internet (93 % chez ceux qui justement, achètent en ligne), ce qui est favorable au marchand américain. 

Mais en revanche, de façon beaucoup plus inattendue, plus d'un français sur quatre (26 %) se déclarait favorable à "une modification de la loi, conduisant à une augmentation du prix des livres achetés sur Internet uniquement". Plus étonnant encore, même chez les personnes qui achètent des livres sur Internet, il reste 23 % de sondés qui estiment normal que la loi Lang soit amendée pour que les livres coûtent plus chers sur Internet que dans les librairies traditionnelles et grandes surfaces.

Pour le moment, c'est précisément ce qui est prévu dans le projet de loi voté à l'Assemblée Nationale. La livraison des livres pourra rester gratuite mais, en revanche, les librairies en ligne ne pourront pas afficher un prix de vente comprenant la remise de 5 % autorisée chez les libraires traditionnels.

Le sondage :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés