Le samedi, c’est la journée des grands enfants, et l’occasion pour ActuaLitté et Numerama de croiser le fer de leurs lignes éditoriales. Une revue de presse entièrement consacrée au monde du livre numérique, que nous vous proposons de découvrir avec l’émerveillement de l’enfance. Au menu, de quoi se régaler : vente de produits dématérialisés d’occasion, livres audio et quelques réflexions sur les vendeurs en ligne...

Lundi

C’est amusant que le CSPLA s’inquiète de savoir comment les biens numériques pourront être commercialisés. Le président du Conseil, Pierre-François Racine vient de mandater Josée-Anne Benazeraf et Joëlle Farchy pour réfléchir à cette question. Évidemment, la crainte est de voir les producteurs de contenus dépossédés par le fait d’un marché parallèle

Mardi

Il existe des auteurs qui vendent le format numérique avant le papier. Il existe également des auteurs qui ne vendent qu’en numérique. Plus rares sont ceux qui vendent avec une année d’avance le livre audio, alors que le papier ne sera commercialisé que dans une douzaine de mois. Fameuse aventure.

Mercredi

Une fois n’est pas coutume, voici une petite application que les éditions Gallimard jeunesse viennent de publier. L’histoire de Paul le Manchot à qui on va raconter une histoire. Ou plutôt, qui va nous entraîner dans les paysages de l’Antarctique, avec un brin de pédagogie et un côté assez ludique. A découvrir.

Jeudi

Le président Obama s’est fendu d’un discours sur la classe moyenne et l’emploi aux États-Unis. Or, le discours s’est déroulé dans un entrepôt d’Amazon, provoquant la colère de libraires américains. Comment saluer la réussite d’une société comme Amazon qui génère des emplois précaires ? Petite explication avec un crochet par le monde de la finance.

Vendredi

Le registre ReLIRE, qui s’inscrit dans le cadre de la numérisation des œuvres indisponibles, vient de faire une nouvelle bourde. Ou plus précisément, la Sofia, société chargée de vendre les futurs livres numériques, mais également d’accepter ou refuser les demandes de retrait. Mais pour le coup, les Moutons électriques, maison d’édition SF, vient de vivre une bien vilaine mésaventure

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés