Au début du mois, Microsoft aurait envisagé l'acquisition de la branche mobile de Nokia. Le coût élevé de l'opération aurait toutefois freiné les ardeurs du géant américain des logiciels.

La forme et l'attractivité d'une entreprise peuvent-elles se mesurer au nombre de rumeurs évoquant son rachat par une société concurrente ? C'est la question que l'on peut se poser, vu les bruits de couloir sur l'avenir de Nokia. Une prise de contrôle par le fabricant chinois Huawei a d'abord été évoquée. Plus récemment, c'est une opération qui a failli avoir lieu au début du mois entre Microsoft et Nokia.

Le Wall Street Journal explique que la firme de Redmond a envisagé l'achat de la division mobile du géant finlandais, celle dédiée aux réseaux ne l'intéressant pas. Cependant, Nokia vaut encore beaucoup d'argent même si le constructeur ne fait plus la pluie et le beau temps dans le secteur des téléphones portables. L'opération aurait coûté plusieurs milliards de dollars, si elle avait été engagée.

Récupérer la branche mobile de Nokia serait une décision fondée pour l'éditeur de logiciels américain. Microsoft veut peser dans le segment de la téléphonie mobile et a besoin d'au moins un acteur de poids à ses côtés. Par ailleurs, les deux entreprises ont conclu un partenariat stratégique en 2011 et l'acquisition de l'un par l'autre serait un développement normal de leurs relations actuelles.

La presse américaine évoque malgré tout une rencontre qui a eu lieu au début du mois. Si les deux groupes se parlent régulièrement et se rencontrent souvent, cette réunion aurait eu la question du rachat pour thème spécifique. Évidemment, Microsoft a botté en touche et Nokia s'est contenté de rappeler les contacts fréquents entre les deux firmes.

On rappellera à toutes fins utiles que l'actuel PDG de Nokia, Stephen Elop est un ancien cadre supérieur de Microsoft.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés