Alors que la TVA appliquée à la billetterie cinéma devrait augmenter à nouveau en janvier prochain, pour représenter 10 % du prix de la place, le gouvernement n'est pas opposé à faire machine arrière. C'est du moins ce qu'il laisse entendre dans une réponse à une parlementaire.

La TVA appliquée à la billetterie cinéma va-t-elle diminuer un jour ? Le gouvernement n'est pas totalement opposé à cette perspective, peut-on lire dans une réponse écrite transmise mardi à la députée socialiste Martine Martinel. Relayées sur Twitter par Benoît Tabaka, les informations du ministère de la culture laissent transparaître une évolution de l'exécutif sur ce sujet.

Dans un premier temps, le gouvernement a expliqué les raisons l'ayant conduit à évacuer la piste d'une baisse du taux de TVA applicable aux entrées dans les salles de cinéma. "La baisse de la TVA sur ces secteurs d'activité aurait représenté une charge budgétaire importante dans le contexte de redressement des finances publiques" et affecté une partie du financement de certains projets gouvernementaux.

Toutefois, "le parlement s'est engagé à étudier, en liaison avec le gouvernement, des évolutions sectorielles, à rendement constant ; c'est dans ce cadre que les demandes en faveur du secteur culturel, en particulier du cinéma et des droits d'auteurs, pourront être examinées". Car en effet, la TVA pour la billetterie cinéma est en train de prendre une part non négligeable dans le prix du billet.

5,5 puis 7 et enfin 10 %

Initialement fixé à 5,5 %, le taux est passé à 7 % en juillet 2012. Il devrait atteindre 10 % en janvier 2013. Cela représente deux hausses conséquentes en l'espace de quelques mois. Surtout, cela illustre une incohérence du gouvernement sur la politique culturelle : comment expliquer que la vente de certains biens culturels (livres, spectacles) vont se dérouler avec un taux de TVA à 5,5 % tandis que d'autres vont atteindre 10 % ?

Si la TVA appliquée à la billetterie cinéma redescend de 10 à 5,5 %, faudra-t-il s'attendre à une répercussion favorable au niveau du prix du ticket ? Rien n'est moins sûr. Une évolution à la hausse de la TVA fera vraisemblablement grimper le tarif pour aller au cinéma. En revanche, les sommes dégagées suite à une diminution de la TVA seront probablement récupérées par le secteur cinématographique.

Le prix de la place de cinéma est régulièrement débattu, au sein de la profession mais aussi par les particuliers.  Nombre de spectateurs trouvent les prix trop élevés, regrettant le temps où une entrée était vendue à un prix plus bas. Mais c'est oublier le phénomène de l'inflation dans l'équation et le fait que tout le monde ne paie pas la place au même prix.

En juillet 2008, le CNC s'est penché sur cette question et a conclu que  21,4 % des entrées vendues en France entre 2005 et 2008 étaient vendues entre 6,00 € et 6,99 €, 20,5 % entre 5,04 € et 5,99 € et 18,2 % entre 4,00 € et 5,02 €. Les prix de vente supérieurs à 8 euros ne concernaient que 15 % des billets. Mais c'était en prenant en compte les cartes illimités, qui font chuter la recette moyenne par entrée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés