NeoMusicStore, une plateforme rennaise sans DRM réservée aux labels indépendants, indique qu'elle s'ouvre désormais à tous les artistes, même non signés. Une autre vision de la musique marchande...

Le plus grand danger d’Internet pour les majors de l’industrie du disque, c’est la perte de contrôle sur la chaîne de promotion et de distribution. Même si l’empreinte des médias traditionnels limite encore l’effet du réseau mondial, nombre d’observateurs s’accordent à penser qu’Internet va permettre aux artistes de s’affranchir du joug des grands distributeurs d’antan. Hier pour vivre de sa musique il fallait signer chez une grande maison de disques, sous ses conditions, être diffusé sur NRJ ou Fun Radio, et finir dans les bacs de la Fnac et des magasins E. Leclerc. Cette réalité fait qu’en France 92,8 % des CD vendus sont produits par uniquement quatre maisons de disques : Universal, EMI, Warner et Sony-BMG.

Avec Internet, beaucoup d’artistes peuvent enregistrer et distribuer eux-mêmes leur musique. A mesure que la part de ces artistes auto-produits va s’accentuer, l’oligopole actuel va s’effondrer.

Dans cette perspective, NeoMusicStore s’ouvre à tous les groupes et artistes qui souhaitent établir une relation directe, y compris marchande, avec leur public. Ils « peuvent à leur tour bénéficier d’une solution technique complète exclusive qui leur permet de vendre directement sur leur site, téléchargements, disques, merchandising ou places de concerts… sans aucun besoin de compétence technique« , nous explique NeoMusicStore. Chaque artiste choisi ses formats de diffusion et ses tarifs, et chacun « est directement payé sur son compte Paypal du montant total de la commande, et ce, dès sa validation, avec la possibilité en outre pour l’acheteur de verser un complément afin d’encourager l’artiste« . En retour, NeoMusicStore demande uniquement 10 centimes par téléchargement, ou 20 centimes par produit matériel vendu (CD, T-shirt, place de concert…). L’artiste « peut ainsi proposer de la musique de meilleure qualité, moins chère que sur les plateformes commerciales, et conserver une très large part du prix de vente, contrairement à la distribution traditionnelle« , résume la plateforme.

Nombre de services sont par ailleurs disponibles aux artistes : webradio, mailing, podcast, …

Attention, l’inscription est actuellement uniquement possible sur invitation. NeoMusicStore adressant initialement 100 invitations à des artistes indépendants français de son choix, couvrant tous les genres musicaux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés