Contrairement à la France et son amendement Vivendi, les Etats-Unis n'ont pas eu besoin de déclarer une guerre contre l'innovation technologique pour lancer le P2P entièrement légal. AOL vient de lancer sur le marché son service de télévision par peer-to-peer In2TV, financé exclusivement par la publicité.

Annoncé en Novembre, le service In2TV d’AOL a finalement été dévoilé cette semaine en association avec les studios Warner Bros. Il propose de visionner gratuitement certains de plus grands classiques des séries télévisées américaines, dont Wonder Woman, Lois & Clark ou encore Babylon 5.

Les vidéos sont disponibles gratuitement en streaming, ou en téléchargement par P2P pour une qualité DVD. Dans ce dernier cas, un plug-in mis au point par Kontiki (AOL Hi-Q) est installé sur l’ordinateur de l’utilisateur, qui se charge de télécharger l’épisode et de le mettre à disposition des autres utilisateurs du service In2TV. Un maximum de deux minutes de publicité pour trente minutes de vidéos sont diffusées pour assurer la gratuité du service. AOL a toutefois indiqué à InternetNews qu’une offre payante à la carte et sur abonnement était à l’étude.

Pour Warner Bros., qui est le premier fournisseur de séries télévisées aux Etats-Unis, cette association avec la filiale soeur AOL permet au studio d’atteindre directement le spectateur en s’affranchissant peu à peu de l’intermédiaire coûteux des chaînes de télévision. Il offre l’avantage pour le spectateur de ne plus être dépéndant des grilles de programmation, et pour les studios de maximiser leur rentabilité. Pour précipiter la transition, Warner taxera les chaînes de télévision qui refuseront de laisser le studio diffuser ses séries sur Internet.

Pour le moment In2TV n’est disponible que sur Internet Explorer avec la technologie Media Player 8 de Microsoft. Fred Mcintyre, le vice président d’AOL Video, a toutefois indiqué que le format de DRM FairPlay d’Apple était au programme. Ce serait une première alors qu’Apple refuse pour le moment d’accorder à des tiers le bénéfice de FairPlay.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés