Au Royaume-Uni, quatre autre membres du collectif de hackers LulzSec ont été condamnés. Ce groupe s'était rendu célèbre en 2011 en piratant des sites gouvernementaux, des médias anglophones ainsi que des entreprises.

La justice est passée. Comme prévu, quatre internautes suspectés d’avoir participé aux actions du collectif de hackers LulzSec ont été jugés cette semaine au Royaume-Uni. Considérés comme des membres-clés du groupe, ils ont chacun écopé d’une peine. Des sanctions complémentaires ont également été prononcées contre certains accusés.

Dans le détail, « Topiary » devra passer deux ans dans un établissement pour jeunes délinquants. « Kayla » a été condamné à 30 mois de prison, contre 32 mois pour « Viral ». Toutefois, ils ne purgeront que la moitié de leur peine, ayant choisi de plaider coupable. Quant à « T-Flow », il a été condamné à 20 mois de prison avec sursis et à 300 heures de travaux d’intérêt général.

Le collectif LulzSec s’est rendu célèbre en 2011 par ses activités de piratage. Au cours du printemps et de l’été, les membres du mouvement ont effectué plusieurs intrusions, ont dérobé des données sensibles et ont surchargé plusieurs serveurs. Parmi les victimes les plus connues, citons le FBI, la CIA, le sénat américain, Sony, Nintendo, Electronic Arts, Fox News ou encore le Sun.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés