C'est sans aucun doute l'un des plus vieux enregistrements restaurés. Et pas n'importe lequel. Aux États-Unis, le personnel d'un musée est parvenu à extraire la piste sonore de la voix de l'inventeur du téléphone, enregistrée il y a plus de 128 ans.

La prouesse technique est à saluer. Aux États-Unis, le personnel du musée national d'histoire américaine est parvenu à restaurer un enregistrement de la voix d'Alexander Graham Bell, l'inventeur du téléphone, grâce au numérique. Il s'agit sans aucun doute de l'un des plus anciens enregistrements sonores connus, puisqu'il a été réalisé le 15 avril 1885, il y a plus de 128 ans.

À l'époque, Alexander Graham Bell a dû utiliser un disque de cire pour enregistrer sa voix. Le support étant par nature très fragile, c'est presque un miracle que celui-ci ait pu traverser une telle période de temps en demeurant exploitable. Pour en connaître le contenu, le personnel du musée a créé une "carte numérique haute résolution" du disque en le balayant grâce à système optique.

Il était en effet hors de question de placer le disque d'Alexander Graham Bell directement dans une platine tourne-disques. Une fois le processus d'extraction numérique terminé, le fichier a été nettoyé pour réparer les dégâts causés par l'usure du temps. Rayures et poussières ont été traités, puis le logiciel dédié a simulé une aiguille parcourant les rainures du disque.

Comme l'explique le musée à PC Mag, cette technique a permis de reproduire la piste sonore du support et de l'enregistrer ensuite dans un fichier numérique standard. La bande son a été mise en ligne sur YouTube et des sous-titres ont été rajoutés afin d'aider les auditeurs à comprendre ce que dit l'inventeur du téléphone. Lors de l'enregistrement, Alexander Graham Bell a surtout énuméré différents nombres.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos