Depuis décembre, Facebook étudie la possibilité de faire payer l'envoi de certains messages privés. À terme, l'entreprise compte permettre aux usagers de contacter des célébrités contre le paiement d'une certaine somme d'argent. Ainsi, le message sera dirigé directement dans sa boîte de réception et non dans le dossier "autre", où va généralement le spam.

En décembre, Facebook a dévoilé l'existence d'un programme pilote consistant à facturer l'envoi de messages privés lorsqu'ils sont adressés à des célébrités. En échange, le réseau social place le message ainsi payé dans la boîte de réception de la star, pour qu'il soit vu et lu, et non dans dans la section "Autre", où vont généralement les messages indésirables ou ceux d'inconnus.

À l'époque, Facebook a fixé un montant très bas : un dollar par message. Néanmoins, il a été constaté que certains boîtes de réception étaient plus accessibles que d'autres. Ainsi, pour contacter Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, l'usager devait payer 100 dollars par message. Le site communautaire avait alors justifié ce prix par la nécessité de faire des tests avec des prix extrêmes pour lutter contre le spam.

Quatre mois après l'annonce de ce programme pilote, Facebook continue d'explorer différents tarifs. À l'heure actuelle, l'envoi d'un message dans la boîte de réception d'une célébrité coûte 15 dollars. Néanmoins, le réseau social a indiqué à Buzzfeed que la grille tarifaire n'est pas encore gravée dans le marbre. Ce montant est encore susceptible d'évoluer dans les semaines à venir.

Limité jusqu'à présent aux États-Unis, le test est progressivement en train de s'étendre à l'étranger. Selon l'Independant, l'outil de facturation est en cours de déploiement au Royaume-Uni et dans d'autres pays. Là aussi, différents prix sont évalués afin de trouver un équilibre entre la possibilité de contacter une personnalité et éviter à cette dernière de crouler sous les messages.

Plusieurs questions restent néanmoins en suspend : quels sont les critères de Facebook pour sélectionner les célébrités concernées par ce programme ? Le prix sera-t-il identique, indépendamment de la notoriété de la star ?Une personne publique aura-t-elle la possibilité de s'opposer à faire de sa boîte de réception une machine à cash pour Facebook ?

( capture : Buzzfeed )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés