Le Peer-to-Peer intéresse la communauté scientifique. Convaincus que la technologie offre de formidables opportunités, des chercheurs néerlandais mettent au point Tribler, un client BitTorrent à la sauce réseau social.

Les architectes de Tribler ont les mots pour susciter l’intérêt des futurs utilisateurs du logiciel de P2P. « Plutôt qu’un codeur isolé, pour la première fois, il a été écrit par une équipe de plus d’une douzaine de scientifiques« , indique l’un de ces chercheurs sur p2pnet.net. Tribler est en effet conçu par la faculté d’électroménanique, de mathématiques et d’informatique de l’Université de Technologie de Delft.

Le logiciel, conçu sur les bases du client BitTorrent ABC, veut se démarquer de l’image illégale du peer-to-peer. Plutôt que de s’enfouir dans les brèches de l’anonymat ouvertes par des logiciels à succès croissant comme MUTE, AntsP2P ou Share, avec Tribler « vous saurez auprès de qui vous téléchargez les fichiers« . « Ces personnes sont ceux en qui vous pouvez avoir confiance, et ainsi vous n’aurez pas de virus, et ils sont aussi des gens qui partagent les mêmes intérêts que vous« , explique Pavel Garbacki qui travaille sur le projet depuis trois ans.

En mêlant le P2P au réseau social, l’équipe compte largement améliorer les performances du réseau. Les utilisateurs liés par leur profil seront rapprochés au sein du réseau pour accélérer les téléchargements, et les recherches des fichiers seront améliorées grâce aux tags entrés par les utilisateurs, façon Del.icio.us ou Flickr.

En attendant la sortie officielle, les lecteurs que Tribler intéresse peuvent consulter le livre blanc (.pdf) du projet.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés