La culture américaine, qui rejette la nudité des corps dans les médias, s'impose au monde entier sur les principaux réseaux sociaux qui sont tous d'origine américaine. Comme Facebook, mais plus strictement encore, Pinterest interdit la publication d'images de femmes à moitié nues sur son service.

"Il est parfois difficile de faire la distinction entre ce qui relève de l’art et de la pornographie", nous expliquait hier soir Facebook, en réaction à la polémique suscitée par la censure d'une photographie de nu publiée sur son compte par le Musée du Jeu de Paume. Mais même s'il disait vouloir protéger "un espace dans lequel nos utilisateurs se sentent en sécurité et en confiance", Facebook admettait au moins la nécessité de distinguer l'art et la pornographie dans sa politique de suppression de contenus.

Ce n'est visiblement pas le cas de Pinterest, qui estime que toute image de nudité doit être proscrite sur son réseau social. Emmanuel Lemoine raconte ainsi que Pinterest lui a notifié par e-mail le retrait d'un "pin" (un lien vers une image, lui-même illustré par une version réduite de cette image), parce qu'il y "aurait eu de la nudité dessus". 

"Pourriez-vous s'il vous plait supprimer tous les autres pins comme celui-ci de votre compte ?", demande Pinterest, qui a au moins la délicatesse de laisser l'utilisateur faire le ménage lui-même. "Actuellement nous n'autorisons pas la nudité sur Pinterest parce que beaucoup de gens utilisent notre site au travail et autour de leurs familles", justifie le réseau social, qui pourrait simplement proposer de cacher par défaut les images susceptibles de choquer (comme le fait par exemple 500px). Mais artistiques ou non, Pinterest n'en veut pas.

"Dans le board qui semble poser problème à Pinterest, il y a quelques photos un tout petit peu déshabillées, et de surcroît des photos souvent  issues d'autres comptes Pinterest, grâce à la fonctionné "repin"", nous explique Emmanuel Lemoine, qui refuse d'obtempérer à la demande. Quitte à perdre son compte et ses près de 4000 liens postés. "Je connais des comptes où les photos sont beaucoup plus suggestives".

Dans sa "Politique d'Utilisation Acceptable", Pinterest indique que l'utilisateur doit accepter de ne pas publier du contenu qui soit "sexuellement explicite ou qui contient de la nudité, de la nudité partielle ou de la pornographie". Une clause qui est évidemment inspirée par la culture américaine, et qui devient universelle avec la mondialisation des services en ligne, mais qui paraît beaucoup plus étrange vu de France, où l'on voit depuis très longtemps des seins nus à heure de grande écoute sur la télévision, notamment dans les publicités :

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos