Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 30 Janvier 2013

Une plainte déposée contre My Major Company

Un internaute qui avait misé sur un artiste référencé sur le site My Major Company a décidé de déposer une plainte auprès du procureur de la république de Paris, en accusant le label communautaire de ne pas respecter ses engagements de production.

Le site de financement communautaire My Major Company a-t-il abusé de la confiance que lui accordaient les internautes, en ne faisant pas loyalement le travail de promotion des artistes qu'il devait produire avec l'argent investi par les fans ?

Au début du mois, Le Point a publié une enquête à charge contre le site lancé fin 2007, l'accusant d'opacité dans la gestion des fonds, de rémunération injustifiée d'intermédiaires, d'achat de ses propres albums pour monter artificiellement dans les charts, de pratiques contractuelles spoliatoires, et même de pratiques "dictatoriales" dans la gestion humaine. En substance, même si le mot n'est jamais employé, Le Point accusait My Major Company de pratiques proches de l'escroquerie. 

En réaction, le site a publié un long droit de réponse, dans lequel il rejette l'essentiel des accusations :

NON, les internautes ne perçoivent pas d'argent après récupération des dépenses de MyMajorCompany, mais bien dès le premier disque vendu ; NON, MyMajorCompany n'a jamais utilisé l'argent d'un artiste pour le dépenser au profit d'un autre ; NON, les artistes ne sont pas particulièrement mal rémunérés sur MyMajorCompany, bien au contraire, ils perçoivent en moyenne près du double de ce que toute autre maison de disque pourrait leur offrir ; NON, MyMajorCompany ne s'attribue pas 100 % des droits des auteurs-compositeurs, c'est même absolument impossible à faire opérationnellement et juridiquement en France ; OUI, MyMajorCompany prend un risque sur chaque projet produit, d'une part en prenant notamment en charge les frais de fonctionnement d'une plateforme digitale et d'un label rassemblant une trentaine de salariés et d'autre part en investissant régulièrement au-delà des jauges ; OUI, c'est le label et l'artiste qui prennent la décision finale sur la façon d'utiliser la jauge, et non les internautes : sans cette règle, l'exercice de notre métier serait tout simplement impossible ; NON, nous n'avons jamais acheté le moindre disque d'un de nos artistes pour créer le buzz, encore moins avec l'argent des internautes. Nos comptes, régulièrement visés par un expert-comptable et audités par un commissaire aux comptes, sont là pour le confirmer.

(...) Il est très rare qu'un artiste et son entourage direct, quand il échoue commercialement après avoir signé dans un label, considère que ça n'est pas essentiellement la faute du label, mais plutôt celle de son travail, surtout quand il est soutenu par des milliers d'internautes. C'est probablement un des dommages collatéraux de notre modèle, nous n'avons aucun mal à le reconnaître.

De son côté, Le Point promettait la publication à venir d'une enquête "plus vaste", notamment sur "la vraie répartition des sommes provenant des ventes de disques". A ce sujet, rappelons que pour l'album de Grégoire, le premier des rares succès populaires générés par My Major Company, Numerama avait révélé qu'au titre des ventes de disques en 2008 les internautes contributeurs avaient touché collectivement 311 000 euros (à se partager entre 347 internautes) contre 700 000 euros pour My Major Company, et 1,4 million d'euros pour le distributeur Warner Music. Grégoire, lui, touchait environ 250 000 euros.

"On ne peut pas tout vendre", mais on vend un album pour le père du co-fondateur

Fâchés de voir que tous les artistes n'auraient pas été traités à la même enseigne, des internautes contributeurs ont créé un site internet pour dénoncer les pratiques réelles ou supposées du label communautaire, et un groupe Facebook qui rassemble plus de 960 membres.

Ce mercredi, France Info revient elle aussi sur cette affaire, et révèle qu'au moins un internaute a déposé une plainte. Il aurait misé 200 euros pour produire un artiste, dont l'album n'est toujours pas sorti quatre ans plus tard, alors qu'il a franchi le seuil nécessaire à la production. 

"Pas d'album, pas d'information, on ne sait pas où sont passés les 100 000 euros investis", explique cet internaute. "C'est le flou total. Une partie des internautes contributeurs ont demandé le remboursement. Moi j'ai déposé une plainte auprès du procureur de la république à Paris, et ce sera à lui de voir s'il y a une suite à donner ou pas".

"Il faut laisser les gens parler et les chiens aboyer", répond de son côté My Major Company. 

"Malheureusement, on ne peut pas tous les vendre. Quand on a trop d'artistes au catalogue, à un moment il y a de la casse", explique Sevan Barsikian, l'un des co-fondateurs de la société.

Mais on ne pourra alors que s'interroger sur le choix stratégique de produire avec des artistes de renom l'album de reprises Génération Goldman, au plus grand bénéfice de l'auteur-compositeur Jean-Jacques Goldman, père de Michael Goldman... co-fondateur de My Major Company. Etait-ce vraiment la priorité artistique d'un label qui promettait de faire émerger de nouveaux talents ?

Publié par Guillaume Champeau, le 30 Janvier 2013 à 15h17
 
47
Commentaires à propos de «Une plainte déposée contre My Major Company»
Inscrit le 17/03/2009
170 messages publiés
un major, qui ne se dit pas major, mais qui a des manieres de major ???
surprenant tiens ?
Inscrit le 30/01/2013
1 messages publiés
Dans Génération Goldman, il y a deux artistes que j'ai produits via MMC (Dumè et Ben le chanteur d'Ivyrise) et je suis enchantée de la promo que cela constitue pour leur propre album à sortir (pas plus tard que le 18 février prochain pour le second).
Inscrit le 05/02/2013
1 messages publiés
espérons qu'il y ait une enquête approfondie car en tant que contributeur ,je ne sais presque rien de l'artiste que j'ai produit,presque 2 ans après et sans jamais avoir de réponse à mes recommandés ou mails,on ne sait même pas sur quelle base on est payé,un a juste un montant sans savoir à quoi cela correspond.......... y en a des choses à dire
Inscrit le 26/11/2013
2 messages publiés
Grégoire indiquait 7 ans de revenu pour les internaute contributeur et depuis quelque jours nous apprenons quand fin de compte il s'agit que de trois ans de rémunération a partir du moment ou l'artiste à commencé a rapporter de l'argent.
Lorsque l'on demande le contrat d'origine on nous envoi le contrat suivant
http://www.mymajorco...oads/CPIC_1.pdf
qui à été créé après la production de l'album toi + moi de Grégoire. Arnaque
Inscrit le 30/01/2013
4 messages publiés
Il y aura toujours des mécontents (artistes et contributeurs). Toutefois, parmi ces mécontents, certains devraient se poser les bonnes questions.
Soyons honnêtes avec nous-mêmes, sans passages radio, aucune chance de succès de cette ampleur. Et tout ne s'achète pas. Les programmateurs radio reçoivent des tonnes de propositions musicales et doivent gérer les quotas nouveautés (y compris celles des artistes déjà reconnus).
Alors, MMC offre avant tout la possibilité à chaque artiste de rendre son projet possible, se faire connaître, fédérer des fans, faire des rencontres qui les fera progresser,... ; et cela c'est déjà beaucoup.
Pour ma part, je me suis déplacé, vu des artistes en concert, en show-case, pu discuter avec eux ; j'ai fait leur promo auprès de programmateurs radio et animateurs que j'ai la chance de connaître ; fait des démarches auprès de magasins pour la distribution de leurs albums et pour des show-cases potentiels.
La musique est un partage, tout comme l'écriture. Ce sont des bons moments à vivre.
Alors pour tout cela, merci à My Major Company !
Inscrit le 23/03/2013
1 messages publiés
EN REPONSE A BIRGUITE du 31/01/2013 Les programmateurs radio et animateurs sont des pantins de leur direction. Je parle des grandes groupes..
J'ai moi même fréquenté ce milieu, quelques années, et je peux vous dire que l'argent déclenche énormément de chose.
Surtout ,le nombre de passage à l'antenne.
Inscrit le 25/08/2008
716 messages publiés
Tu vois là ils viennent de nous envoyer le dossier de presse. On est le 10 juillet 2013, l'album est sorti le 10 février 2012.

Quand tu vois la gueule du dossier y'a de quoi pâlir : on dirait un truc fait sous Wordpad par un stagiaire.

Et le clou du dossier : le lien censé pointer vers le clip de l'artiste pointe vers celui d'un autre !!


Donc oui la plainte est totalement justifiée car oui c'est du gros gros foutage de gueule. Entre dire "la comm c'est pas aussi facile que la réalisation" et sortir un dossier digne d'un collégien 1 an et demi après la sortie de l'album, y'a un fossé.
Inscrit le 30/01/2013
2 messages publiés
Décidément c'est à la mode de taper sur My Major Company en ce moment.
Je ne comprends pas pourquoi depuis la compilation Génération Goldman tout le monde les descend en flèche...
Je n'ai pour ma part jamais eu de problème avec MMC. La promesse de partage d'une aventure est respectée.
La réussite est décidément mal vue en France.
[message édité par Zildjiaan le 30/01/2013 à 15:44 ]
Inscrit le 24/03/2009
901 messages publiés
Ouais, enfin, ils donnent un peu le bâton qui sert à les taper, hein.
Quand ils balancent un "Il faut laisser les gens parler et les chiens aboyer", insultant toutes les personnes qui demandent de la transparence, faut pas s'étonner que des gens râlent.
[message édité par Warp le 30/01/2013 à 16:08 ]
Inscrit le 30/01/2013
2 messages publiés
J'ai tendance à me méfier des phrases prises hors contexte qui servent l'article du journaliste.
Inscrit le 26/11/2003
1049 messages publiés
Non ce n'est pas à la mode et non ce n'est pas depuis le pitoyable "Génération Goldman" qu'on critique cette pseudo major.
Si tu n'as jamais eu de problème avec eux tant mieux pour toi, ce n'est pas le cas pour beaucoup d'autres contributeurs.
PS: je ne suis pas français.
Inscrit le 30/01/2013
3 messages publiés
Inscrit le 30/01/2013
3 messages publiés
Inscrit le 30/01/2013
3 messages publiés
FORCEMMENT TU DEFEND GOLDMAN
Inscrit le 05/03/2008
922 messages publiés
Si MMC n'a rien a se reprocher alors pourquoi son fonctionnement et la répartition des bénéfs est aussi opaque? Dans un système participatif la seule chose qui soit absolument necessaire c'est la transparence. C'est pas le cas ici alors en attendant que MMC fasse les éclaircissement necessaire, cette major sera cataloguée comme les autres (et j'en pense pas du bien)
Inscrit le 31/12/2010
200 messages publiés
Parce qu'il doit y avoir des millions d'euros en gestion, des milliers d'artistes, et que la publication de tout ça de manière 100% transparente est un cauchemar comptable.

On ne peut pas présenter des chiffres n'importe comment non plus.

Je ne prend pas la défense de MCC, ils sont peut-être en tord, mais honnêtement le commissariat aux comptes d'une boite comme ça, je le prendrais jamais pour tous les honoraires du monde, juste pour le sac d'emmerdes que c'est.
Inscrit le 31/12/2010
200 messages publiés
Faut pas oublier non plus que beaucoup de gens ont des prétentions à être artistes. Les facs de lettre, par exemple, en sont pleines.

Je penses particulièrement à une fréquentation d'une amie, à Paris :

Elle croit être complètement pétrie de talent, de "puissance spirituelle", "d'émotions positives" que moi, "pauvre comptable" ne pourrai jamais comprendre. Et elle a un "cercle spirituel" de gens qui la "comprennent" et "partagent sa spiritualité".
Sauf qu'en tant qu'expert comptable, j'ai une vague idée des réalités économiques derrière toute production / entreprise / pognon. Pour ma part, tout ce que j'ai vu, c'est une cinquantaine de crasseux camés jusque aux yeux qui certes on l'air sur la même longueur d'onde, probablement parce qu'ils se sont rencontrés dans la même file d'attente à Pôle Emploi.
Etre plein de "puissance spirituelle et artistique" a une grosse tendance à être équivalent à "chômeur à vie" dans ma vision du monde. à‡a doit être mon esprit de comptable qui parle.

Pour en revenir à MMC, ils sont probablement assaillis de gens qui trouvent qu'être le clone moderne de Linda Lemay ou le clone blanc-comme-un-cul de Tupac est la voie du succès. Et l'effet de foule d'une centaine de pékin qui mettent chacun 150-200 euros peut atteindre des sommes assez importante, sans pour autant être viable économiquement.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Heureusement qu'il y a les comptables pour faire un "vrai" travail et sauver la société de sa dégénérescence !
Plus sérieusement, tu fais exprès de t'auto-caricaturer ou c'est juste ta nature ?
Inscrit le 31/12/2010
200 messages publiés
Ce n'est pas une question de "vrai" travail. Et oui, généralement, quand on appuie un peu fort sur la caricature, ça aide à faire passer son message. Qui à en vexer quelques uns au passage.

MCC est un business. Une entreprise. Une machine à créer de la valeur. Qu'on aime ça ou pas, c'est un autre débat.

Je montres juste que le monde des "artistes" est rempli de gens tellement convaincus de leur propre valeur qu'ils prefèrent dénigrer les majors, le système, tout plutôt que d'accepter une réalité : leur coté artistique ne plait pas. Aucun business ne va prendre un risque financier pour produire des disque que vont s'écouler à tout casser à 500 exemplaires. Aucun business ne va prendre un risque financier pour un "artiste" qui préfère dire "de toute façon, les français sont des cons, si je n'ai pas réussi à remplir une salle de 150 personnes, c'est parce que Paris est pleins de boeuf qui préfèrent écouter NRJ plutôt que de la vraie musique" (et celle là, je l'ai entendue un paquet de fois) plutôt que de se remettre en question.
Inscrit le 21/01/2009
4844 messages publiés
Ho mais je partage ton avis sur les bobos "artistes" toujours à cracher sur le système tout en touchant des assedics hein. Tu les caricatures à peine.

Je parlais de ton état d'esprit réac petit bourgeois comptable bien propre sur lui et qui pense bien comme la société lui a appris à faire.
C'est une caricature aussi ou tu es vraiment aussi ennuyeux que ça ?
Inscrit le 31/12/2010
200 messages publiés
Inscrit le 16/10/2011
1157 messages publiés
La musique est un business et pas un art ?
Je te rassure beaucoup de gens pensent comme toi dans les majors. De plus en plus d'ailleurs. De plus en plus de comptables misent sur les produits jetables aux bénéfs immédiats (sonneries portables, etc.) plutôt que les vrais artistes.

Aucun business ne va prendre un risque financier pour produire des disque que vont s'écouler à tout casser à 500 exemplaires.


Ouaip, ça c'est le travail des labels. Ceux qui prennent les risques pour produire des groupes qu'ils aiment et auxquels ils croient, et dont les revenus sont plus proches du RSA que du SMIC.
Mais forcément les groupes qu'ils produisent c'est pas Goldman ni Pagny.
C'est plus du punk, du black metal ou de la techno.
Des trucs qui ne passeront jamais sur les radios nationales, encore moins depuis la loi toubon - jamais abrogée.

Donc je te rassure, la musique que tu écoutes sur NRJ n'est pas près de changer. Désolé si tu l'as déjà entendue un paquet de fois.
Inscrit le 11/03/2013
1 messages publiés
Je pourrais être d'accord avec toi sur un point et pourtant lorsque je lis tes propos je ne peux m’empêcher d'être outré. Je m'explique, je suis convaincu qu'ils y ai des personnes qui soit un peu trop nombriliste et qui croit être de grand artiste incompris mais mais est-ce une raison pour mettre toutes les personnes qui pense avoir du talent dans le même panier. Certain ont peut-être réellement du talent, même si cela tes impénétrable, donc évite de faire des généralités. De plus tu dis "Et l'effet de foule d'une centaine de pékin qui mettent chacun 150-200 euros peut atteindre des sommes assez importante, sans pour autant être viable économiquement.". Je trouve cela scandaleux d'être aussi hautin, à ma connaissance et si je me trompe je reviendrai avec plaisir sur cette partie, le contrat de MMC avec les internautes stipule que si un artiste atteins la somme pour faire produire le disque, les internautes recevront de l'argent à la suite des ventes du disque et si la somme n'est pas réuni alors ils seront remboursé de leur mises est-ce bien cela? Pourtant comme je le dit au début de ce post je pourrais être d'accord avec toi (sur la vision de l'art par rapport à soi notamment). une dernière chose je ne pense pas qu'il soit nécessaire d'être aussi "caricatural" pour exprimé un point de vu. Enfin,et pour finir, te remets-tu aussi en question quelques fois ?
Inscrit le 13/08/2002
6885 messages publiés
tout à fait exact. C'est pareil dans l'édition crois moi -_-
Inscrit le 24/12/2011
2167 messages publiés
Un peu exagéré mais ce post m'a bien fait rire car j'ai retrouvé la description très précise de quelques amis
Inscrit le 26/11/2003
1049 messages publiés
Je suis d'accord sur le fond.
J'écoutais une fois à la radio un critique musical qui disait en gros que MMC c'était le repère de tout les projets refusés des maisons de disques.
Et comme je vois ils n'en restent pas là puisqu'ils se diversifient dans d'autres domaines.
[message édité par destynova le 30/01/2013 à 17:48 ]
Inscrit le 24/10/2012
735 messages publiés
Une major qui a des méthodes de truands ? Comme c'est étonnant ! Je n'aurais jamais cru que ça puisse être possible !

Des sarcasmes se sont glissés dans le paragraphe ci-dessus. Saurez-vous les trouver ?
[message édité par Gérard Manvussa le 30/01/2013 à 16:14 ]
Inscrit le 29/10/2010
151 messages publiés
Je crois que l'important c'est de revenir sur le point principal de l'article : il semblerait que en 4 ans un artiste qui a atteind le seuil nécessaire n'ai rien produit.
Sauf que le petit problème, c'est que les gens ont investi de l'argent en établissant un contrat avec l'artiste et MMC. Il doit donc y avoir réalisation de se contrat ou résiliation de ce dernier. Dans le cas contraire il y a effectivement matière à porter pleinte et donc MMC serait juger pour un problème de contrat.

Dans le contexte assez concurentiel du marché des sites comme MMC, un problème du genre serait une catastrophe pour l'image et la crédibilité du site, en gros sa mort.
Inscrit le 30/01/2013
4 messages publiés
L'article ne parle pas de la réussite plus qu'honorable d'Irma et Joyce Jonathan.
Il ne parle pas non plus des artistes qui ont vendu des albums à + de 1000 exemplaires, comparable à ce qu'il se fait chez les "indés", et ont lancé leur carrière : Siobhan Wilson, Mani, Meltones, Thierry de Cara...
Inscrit le 26/11/2003
1049 messages publiés
L'article parle des problèmes d'investissements rencontrés par certains internautes qui décident de financer des artistes via MMC.
Quand aux artistes cités, leurs succés sont relatifs.
Inscrit le 30/01/2013
4 messages publiés
"un succès relatif" c'est le principe quand on fait de l'indé. Malheureusement il n'y a pas de demi-mesure en France. Soit on fait de la musique pour la radio, de qualité plus que discutable mais on en vend des caisses (et encore la relativité se situe davantage ici vu), soit on fait de l'indé, et on est content quand on en vend 1000. Faut arrêter de taper sur MMC alors que le problème du système est ailleurs!
Inscrit le 26/11/2003
1049 messages publiés
Le but premier de ces artistes qui s'inscrivent à cette "major" c'est de se faire connaitre du grand public et c'est normal.
Il faut arrêter de croire que tout le monde vient pour faire de l'indé.
Inscrit le 30/01/2013
4 messages publiés
même les majors signent beaucoup et breakent peu. Faut arrêter de croire que les majors transforment tout en or...
Inscrit le 01/02/2013
1 messages publiés
Sauf que les majors c'est avec leurs propre argent et non celui des autres.

Les clients qui ont investi ils ont investi sur un artiste pour qu'ils sortent un album, mais aussi la promo etc etc.

Un album introuvable, que personne ne sait qu'il existe et que personne n'a jamais entendu ne risque de pas de se vendre !

Oui se sont des arnaqueurs, les gens n'ont pas donné leurs argent pour enrichir le fils Goldman et ses complices. Si ceux qui ont investi sur les artistes avait su ça au départ (il y a publicité mensongère, le concept vendu c'est pas celui qui est founit), aucuns n'aurait investi sur cette plateforme. Pour faire ce que mmc fait pour les artistes ça vaut pas 100 000 euros ! Les autoproductions avec des montants très inférieurs s'en sortent mieux.

Quand on voit qu'il y a des jauges mystérieusement totalement utiliser avec un album introuvable, sans aucune promo avec un clip à 50 000 euros, clip de tr_s mauvaise qualité, Il y a des clips en très petits budget bien plus créatif et plus professionnel que ceux que mmc pondent... l'anarque total ce site...

Pas pour rien avec des comportement de bandits que les ventes d'albums sont en chûtes libres !
Inscrit le 17/06/2013
1 messages publiés
Les majors ont des actionnaires et des investisseurs qui veulent récupérer et faire fructifier leurs investissements . Donc les majors investissent de l'argent qui n'est pas toujours le leur .
Rien de plus énervant et parfois ridicule qu'un comique qui faisant rire ses dix meilleurs copains s'imagine qu ' il va faire une grande carrière ;
Le talent est subjectif ,
Inscrit le 09/03/2010
1027 messages publiés
rapaces, de pères en fils....
Inscrit le 13/08/2010
6259 messages publiés
Inscrit le 30/01/2013
1 messages publiés
J'ai aussi misé sur l'artiste dont il est question dans cet article, pour lequel l'album est attendu depuis...juin 2009 !!! Alors que l'artiste a indiqué sur son compte Facebook qu'il avait livré l'album terminé et mixé au label début 2011, plusieurs messages de ce même label en 2012 justifie le report constant de la sortie de cet album par le fait que "l'artiste est toujours en studio" (sic !). Entre temps bien sur il n'a fallu que quelques mois pour "sortir" la "génération Goldman"... Alors les réponses de MMC indiquées ci-dessus : "Il faut laisser les gens parler et les chiens aboyer", ou "Malheureusement, on ne peut pas tous les vendre. Quand on a trop d'artistes au catalogue, à un moment il y a de la casse", sont tout simplement hypocritement scandaleuses et du vrai "foutage de gueule" des clients. La justice tranchera de toute façon et dira si en l’occurrence MMC a fourni le service payé dans le délai raisonnable que reconnait la jurisprudence ou s'ils ont sciemment fait traîner (je rappelle que nous sommes sans nouvelles des 100000 euros payés il y a près de 4 ans par les internautes pour la production et la promotion de l'album cet artiste)
Inscrit le 13/08/2010
6259 messages publiés
Là où il y a du fric, il y a du Goldmann... avec ou sans Sachs
Inscrit le 30/01/2013
1 messages publiés
J'ai été contributeur et après près d'un an passé sur ce site, j'ai décidé de récupérer l'ensemble de mes mises, on est loin du postulat de départ, aujourd’hui, MMC propose de soutenir tout et n'importe quoi, si vous vous y retrouver, tant mieux pour vous, mais miser sur une "génération Goldman" que je trouve pitoyable, c'est mon choix ou sur des musées ou comédies musicales à deux balles, je vois plus l'intéret là ! A bon entendeur ...
Inscrit le 31/01/2013
1 messages publiés
Je me permets de faire observer::
- MMC est-elle une société immatriculée au registre des sociétés?
Dans ce cas, elle doit fournir tous les ans son bilan au greffe du tribunal de commerce.
Cette mesure est faite pour protéger le public, qui peut consulter ces documents, directement auprès du greffe, ou auprès de sociétés spécialisées, et se faire une idée sur la solidité de la boîte.
ça m'étonnerait que quelqu'un puisse "lever" comme ça 100 000 € dans le public sans cette formalité. .
Quoi qu'on voie plus gros que ça tous les jours !!
Allez, MMC, faites taire "ceux qui aboient", publiez vos comptes...
Plexus,
Inscrit le 05/02/2013
1 messages publiés
Bilan officiel de la société My Major Company, signé du commissaire aux compte le 17 avril 2012 :
- Chiffre d'affaire 3.121.624 euros, en baisse de 35%. (et non 11 millions comme annoncé par la société.
- Perte nette comptable de 415.906 euros.
Inscrit le 25/02/2013
2 messages publiés
Tu confonds CA et total des mises. Ca n'a rien à voir !
Inscrit le 10/06/2005
6343 messages publiés
ze_katt (Modérateur(rice)) le 31/01/2013 à 15:28
Faut obliger les gens a aimer l'indé?
Inscrit le 25/02/2013
2 messages publiés
La plupart des problèmes vient de la méconnaissance qu'ont les internautes du marché du disque En plus un nombre sidérant d'internautes font craquer leur carte bancaire sans même avoir lu les conditions et les informations pourtant disponibles sur le site !
Ce que ne veulent pas voir les internautes non plus c'est que les artistes ne sont pas exempts de tout reproche: incapacité de proposer une dizaine de titres valables, réengistrements nécessaires (donc moins de budget pour la promo), pas le moindre boulot individuel pour se montrer et se faire connaître, exigences de starlettes pour les photos ou pour le choix du premier single...
Quant aux internautes-producteurs, ca serait trop leur demander d'acheter l'album produit à sa sortie, de lire leurs mails, de ne pas pirater la musique de "leur" artiste, de comprendre que pour qu'un spot sur TF1 soit rentable, il faut déjà que l'album se vende bien, de comprendre que sortir un disque sans aucun frémissement dans les média ça ne sert strictement à rien.....
Inscrit le 15/04/2013
1 messages publiés

droit de réponse vu dans le site : "PureCharts"
http://www.chartsinf...news-83863.html

( - Enfin, quand nous avons créé MyMajorCompany en 2007
nous étions 4 jeunes garçons de 25 ans de moyenne d’âge
à lancer le premier label participatif au monde dans
un contexte de crise du secteur considérable. )


Réponse à My Major Company.


My Major Company n'a pas lancé , en 2007 , le premier
label participatif au monde.
Ce concept existait déjà .
Notamment par le label : SELL A BAND , officiant déjà en 2006.
Inscrit le 26/11/2013
2 messages publiés
Grégoire indiquait 7 ans de revenu pour les internaute contributeur et depuis quelque jours nous apprenons quand fin de compte il s'agit que de trois ans de rémunération a partir du moment ou l'artiste à commencé a rapporter de l'argent.
Lorsque l'on demande le contrat d'origine on nous envoi le contrat suivant
http://www.mymajorco...oads/CPIC_1.pdf
qui à été créé après la production de l'album toi + moi de Grégoire. Arnaque
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2013
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10