En ligne, les internautes reproduisent naturellement les relations sociales qu'ils ont loin des écrans. Nombreux sont ceux qui apprécient donc de partager des photos avec leurs proches. Mais ils sont aussi assez soucieux de leur vie privée, bien qu'ils ne maîtrisent pas toujours correctement les paramètres de visibilité. C'est cette ambivalence que souligne une étude menée par TNS pour le compte de la CNIL.

On ne compte plus les services qui permettent d'héberger et de partager des photos avec ses proches. Facebook, Twitter, Instagram, Picasa, Flickr… ces services, parmi les plus connus, agrègent des centaines de millions de photos. Avec la généralisation du haut débit fixe et mobile et l'explosion des appareils connectés, le phénomène va continuer à progresser dans les années à venir.

Partager ses photos avec ses proches est une activité courante sur le net. Des outils permettent de diffuser les nouveaux clichés facilement et d'en limiter l'exposition aux cercles les plus proches. Il est ainsi possible de s'identifier sur une image, de la montrer à une audience plus ou moins large ou de l'associer à une zone géographique avec la géolocalisation.

Les principaux sites sociaux proposent ces fonctionnalités. Mais l'expérience a montré que les internautes n'étaient pas tous des spécialistes de ces outils. Si certains en maitrisent bien les réglages et contrôlent la nature des clichés envoyés sur Facebook et compagnie, d'autres laissent les paramètres par défaut et ne prennent pas garde à ce qu'ils envoient en ligne.

Partage et vie privée

Bien souvent, les internautes sont partagés entre le désir de partager leurs photos et la crainte de fragiliser leur vie privée. L'étude de la CNIL sur la place des photos dans la vie numérique, basée sur une enquête conduite (.pdf) par TNS, souligne leur ambivalence tant au niveau des comportements que des perceptions, remarque la commission nationale de l'informatique et des libertés.

Ainsi, "58 % des internautes déclarent publier des photos sur des sites, blogs ou réseaux sociaux. Ce chiffre atteint 86 % chez les 18-24 ans". Et parmi ceux qui prennent des clichés, "plus de la moitié des internautes (54 %) prennent des photos d'abord dans le but de les publier". Autrement dit, les photos sont avant tout le "vecteur central du marketing de soi", en se présentant aussi souvent que possible sur son meilleur jour.

Le désir de partager des photos s'accompagne cependant d'une inquiétude : "73 % des internautes s'inquiètent que d'autres personnes puissent utiliser leurs photos ou vidéos", tandis que "75 % éprouvent le besoin de mieux protéger leurs photos publiées sur Internet". Or, la maîtrise des paramètres de visibilité est loin d'être répandue chez les internautes français.

69 % des sondés ne connaissent pas bien ces paramètres, tandis que 62 % des internautes ne savent pas exactement qui a accès aux photos ou vidéos les concernant. Enfin, "60 % pensent que les paramètres ne leur procurent pas le niveau de confidentialité souhaité", poursuit la CNIL, qui constate un besoin de contrôle l'accès aux photos mais qui déplore la complexité importante des réglages.

Besoin de réglages plus simples

L'étude relayée par la CNIL n'est pas vraiment une surprise. Le partage de photos ou de vidéos est au cœur des activités sociales des internautes lorsqu'ils se trouvent sur la toile. Il relève aussi le souhait des apprentis photographes de disposer d'outils simples pour organiser le partage de leur photos et d'empêcher les inconnus d'accéder à leur vie privée.

Soucieuse que les internautes adoptent de bonnes pratiques, et à défaut de pouvoir agir immédiatement sur les plates-formes américaines hébergeant des photos ou des vidéos d'internautes français, la CNIL a listé neuf conseils à suivre "pour mieux maîtriser la publication de photos", afin de permettre aux internautes de continuer à animer leur vie numérique sans pour autant faire preuve d'insouciance.

Voici les principaux points :

  1. Adaptez le type de photos au site sur lequel vous les publiez
  2. Limitez l'accès aux photos que vous publiez sur les réseaux sociaux
  3. Réfléchissez avant de publier une photo
  4. Demandez l'autorisation avant de publier une photo de quelqu'un
  5. Utilisez avec modération les outils de "tags" (identification) de personnes et la reconnaissance faciale ….
  6. Contrôlez la manière dont vous pouvez être identifiés ("taggués") sur les photos dans lesquelles vous apparaissez et qui sont publiées sur les réseaux sociaux.
  7. Faites régulièrement le tri dans vos photos
  8. Faites supprimer les photos qui vous dérangent
  9. Faites attention à la synchronisation automatique des photos, en particulier sur smartphone, tablette ou sur les nouveaux appareils photos numériques connectés

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés