Ce fut une rumeur puis une confirmation de la part de Disney. Les papiers sont désormais signés, avec un chèque de 7,4 milliards de dollars et la nomination des cadres de Pixar à la tête des studios d'animation de Walt Disney.

Steve Jobs avait acheté le département d’images de synthèse de Lucasfilm (les studios de Georges Lucas) pour 10 millions de dollars en 1986. Vingt ans plus tard, le patron d’Apple revend Pixar à Walt Disney pour 7,4 milliards de dollars. La transaction a été officialisée hier par Disney, qui prévoit que 2,3 actions de Disney seront échangées pour chaque action de Pixar. L’union devrait être finalisée l’été prochain.

Mais outre les aspects financiers, c’est toute la culture de Pixar qui a fait l’objet des discussions entre Steve Jobs et Robert Iger, le PDG du groupe Walt Disney. « La majorité du temps que nous avons passé à parler Bob et moi, n’a pas été sur des questions économiques« , raconte Jobs. « Ca a été sur la préservation de la culture Pixar, parce que nous savons tous que c’est ce qui déterminera le succès de cette opération sur le long terme« . « Je me fais réellement un devoir de faire en sorte que Pixar puisse exister sous la forme où il a existé« , confirme Iger, qui a conscience de la fragilité du petit studio de la baie de San Francisco.

En garantie, le studio ne déménagera pas dans les usines de Disney, et surtout deux cadres de Pixar prennent déjà les commandes des animations. Ed Catmull, qui était président de Pixar, présidera la nouvelle entité formée entre les studios d’animation Disney et Pixar. John Lasseter, qui était parti de Disney pour rejoindre Georges Lucas en 1984 et devenir vice-président exécutif de Pixar, retrouve son ancienne maison et devient responsable créatif (chief creative officer) du studio combiné. Lasseter était vu à Pixar comme un moteur de créativité, en grande partie responsable du succès de films comme Toy Story, Le Monde de Nemo et Les Indestructibles.

Steve Jobs devrait devenir administrateur de Disney
L’homme providentiel Steve Jobs, qui en quelques années a amené Apple à un niveau financier équivalent voire supérieure à celui de Dell, devient le plus grand actionnaire individuel de Walt Disney. Il devrait rejoindre le conseil d’administration du groupe dès que les actionnaires auront validé cette nomination lors de la prochaine assemblée générale.

La présence de Steve Jobs aura certainement une grande influence sur les 14 administrateurs de Disney, qui seront encouragés par Jobs à prendre au plus vite le virage d’Internet pour la distribution de leurs films. Disney est déjà lié à iTunes à travers la diffusion de certaines des séries TV qu’elle produit avec sa chaîne ABC (Lost, Desperate Housewives…).

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés