Il y a bientôt un an, au lancement de Free Mobile, Xavier Niel prévenait déjà que Free avait laissé "un créneau à 10 euros par mois" pour que les opérateurs proposent un forfait illimité à ce prix. Neuf mois plus tard, Bouygues a lancé son forfait B&You à 9,99 euros par mois.

Mardi, Bouygues Télécom a présenté ses nouveaux forfaits low-cost B&You, qui portent le premier véritable coup à Free Mobile dans le marché de la téléphonie mobile illimité. L'opérateur propose en effet un forfait 24/24 avec SMS et MMS illimités pour seulement 9,99 euros par mois, ce qui conviendra à beaucoup d'utilisateurs qui n'utilisent pas ou rarement leur connexion pour naviguer sur Internet avec un smartphone. Pour ce prix, l'offre ne propose en effet que 20 Mo d'internet, ce qui est à peine suffisant pour consulter ses mails. 

Bouygues Télécom propose aussi, en parallèle, un forfait 24/24 avec 3 Go d'internet H+ à 42 Mbps, ainsi que les appels illimités vers 50 destinations. Une offre en concurrence frontale avec celle de Free.

Mais l'opérateur n'a pas été pris au dépourvu. Comme le rappelle Alexandre Archambault sur Twitter, Free avait anticipé dès le départ la possibilité de voir un concurrent lancer un forfait illimité à 10 euros par mois. Xavier Niel lui-même l'avait dit lors d'une interview accordée au Nouvel Observateur le 13 janvier 2011, deux jours seulement après le lancement de l'offre Free Mobile :

[Les opérateurs] ont réagi en agissant sur leurs sous-marques. C'est un bon début, mais ils peuvent faire mieux. Pour l'instant, ils pensent que le phénomène ne concerne que quelques internautes technophiles, alors que c'est bien plus large. Notre lancement a été un électrochoc pour les consommateurs qui ont des factures de mobile trop élevées. Nous sommes arrivés avec deux offres simples et transparente : le "tout illimité" pour 19,99 euros et 60 minutes et 60 SMS pour deux euros. Nous avons volontairement laissé aux concurrents un créneau à 10 euros. Qu'ils saisissent cette opportunité pour proposer de l'illimité à 10 euros !

Free, qui a pris le risque de ne pas exiger d'engagement de la part des consommateurs, a donc très certainement une réplique en tête, dans l'hypothèse où le forfait de B&You à 9,99 euros par mois rencontrait un certain succès. 

"C'est une offre ultra-attractive pour les personnes qui n'ont pas de smartphone et qui n'ont pas besoin de data. Ces derniers sont encore nombreux, puisqu’ils représentent environ la moitié des abonnés", estime Mathieu Drida, PDG de Meilleurmobile.com. "La question est maintenant de savoir si Free, et dans une moindre mesure, Sosh, pourront se permettre de rester immobiles face à ces nouvelles offres positionnées de manière très agressive pour la période de fin d'année".

Vivement la suite.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés