Selon nos constatations, le service de stockage de fichiers RapidShare ne limite plus la vitesse de téléchargement pour les utilisateurs qui ne sont pas inscrits à ses formules payantes. Il avait installé le bridage suite à la fermeture de MegaUpload.

En février dernier, quelques semaines après la fermeture de son concurrent MegaUpload, RapidShare avait limité la vitesse de téléchargement des utilisateurs gratuits, sous le prétexte très opportuniste de lutter contre le piratage. "Nous avons donc décidé de prendre une mesure difficile mais cependant efficace : réduire la vitesse de téléchargement des utilisateurs gratuits", expliquait l'éditeur "confronté à une montée importante du trafic des utilisateurs gratuits".

En réalité personne n'était dupe, RapidShare a surtout voulu profiter de l'élimination de son rival pour améliorer sensiblement son taux de conversion vers ses formules payantes. Alors que le téléchargement était limité à 30 ko/s, les abonnements qui permettaient de débrider la vitesse de téléchargement allaient de 9,90 euros pour 30 jours à 99,90 euros pour deux ans.

Mais ces derniers jours, selon nos constatations, et en toute discrétion, RapidShare a retiré le bridage. Les utilisateurs qui ne sont pas inscrits au site peuvent télécharger les fichiers qu'ils souhaitent sans subir de bridage :

Peut-être RapidShare a-t-il réalisé que dégrader la qualité de son service gratuit n'était pas la meilleure publicité pour son service payant. A moins que le service allemand n'anticipe la sortie du nouveau MegaUpload, déjà très attendue.

C'est en tout cas une décision qui, si elle se confirme dans la durée, devrait être appréciée à sa juste valeur par les internautes. Pour le moment, la communication officielle de RapidShare continue à afficher un bridage de la vitesse pour les non-inscrits :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés