Apple va bien, très bien. Le groupe emmené par Steve Jobs a annoncé ses résultats cette semaine lors de l'ouverture de son salon Macworld à San Francisco. Les ventes records de l'iPod, au dessus de toutes les estimations, ont permis à Apple de réaliser un chiffre d'affaires de 5,7 milliards de dollars au dernier trimestre 2005.

2005 n’était pas encore l’année du déclin de popularité de l’iPod, bien au contraire. La sortie en octobre dernier de la nouvelle version avec vidéo du baladeur MP3 a propulsé les ventes du baladeur MP3, dont l’image de marque semble s’accroître d’années en années. Steve Jobs a ainsi annoncé devant un parterre d’amoureux d’Apple que sa firme a écoulé 14 millions d’iPods au dernier trimestre 2005, contre 4,5 millions l’an dernier à la même période ! L’iTunes Music Store lui-même se porte bien, avec 850 millions de chansons vendues, et 8 millions de vidéos depuis l’ouverture du service au moment de l’introduction de l’iPod video sur le marché.

Cet engouement pour le baladeur à la pomme a permis à Apple de bénéficier d’un effet de bord intéressant sur ses ordinateurs Mac. Le fabricant a vendu ainsi 1,25 millions de Macs au dernier trimestre, et ses 135 magasins Apple ont pour la première fois dépasser la barre symbolique du milliard de chiffre d’affaires. Ce faisant le chiffre d’affaires de la firme s’envole à 5,7 milliards de dollars pour les trois derniers mois de l’année, contre les 4,7 milliards attendus.

Et ce n’est peut-être qu’un début dans le redressement spectactulaire dont jouit Apple depuis l’arrivée de l’iPod sur le marché.

La firme de Cupertino devrait lancer dès les prochaines semaines un ordinateur portable et un ordinateur de salon montés sur une architecture Intel. Une première pour le fabricant qui se reposait jusque là sur les processeurs d’IBM. Selon Steve Jobs, les processeurs Intel permettraient aux Mac de tourner deux à trois plus vite, mais c’est surtout la portabilité accrue avec les applications Windows qui est en vue. Phil Schiller, le vice-président d’Apple, a déjà annoncé qu’il serait possible d’installer l’OS de Microsoft sur un Apple Intel, tandis qu’installer Mac OS/X sur un non-Apple restera impossible.

La bourse apprécie…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés