Apple, qui avait injustement dénigré le protocole standard des SMS pour vanter les mérites de sa solution propriétaire iMessage, a depuis plusieurs heures des difficultés à acheminer les messages envoyés entre appareils sous iOS.

Oui, c'est un vilain troll. Mais il faut avouer qu'il est bien mérité.

Le mois dernier, lorsqu'un chercheur en sécurité avait découvert que les iPhone avaient une faille de sécurité dans leur gestion des SMS, Apple avait préféré accuser injustement le protocole SMS d'en être responsable, plutôt que de corriger la faille qui n'est présente que dans iOS (que ce soit Android, Windows Phone ou Symbian, tous ont implémenté correctement le protocole en évitant la faille de sécurité présente dans les iPhone).

Apple avait nié une mauvaise implémentation du protocole SMS – toujours géré de la même manière dans le dernier iPhone 5, pour mieux vanter les prétendus mérites de sa solution propriétaire iMessage, qui ne permet d'envoyer des messages qu'entre appareils Apple :

Apple prend la sécurité très au sérieux. Lorsque vous utilisez iMessage à la place des SMS, les adresses sont vérifiées, ce qui protège contre ces formes d'attaques de spoofing. Une des limitations du SMS est qu'il permet aux messages d'être envoyés avec des adresses falsifiées à n'importe quel téléphone, donc nous pressons les consommateurs d'être très prudents s'ils sont redirigés vers un site web ou une adresse inconnus par SMS.

Or depuis lundi, iMessage est tombé en panne pour une partie des utilisateurs, privés de la possibilité d'envoyer ou de recevoir des messages. "Ce sont les iMessages qui proviennent des réseaux des opérateurs qui semblent avoir les pires problèmes", remarque The Next Web, qui indique que les messages envoyés par WiFi ont moins de soucis, même s'ils accusent aussi des retards de livraison.

"Evidemment", ajoute-t-il, "les utilisateurs d'iPhone peuvent revenir vers les SMS, mais les utilisateurs d'iPad et, surtout, d'iPod touch, sont coincés. Il y a un fort contingent d'adolescents qui utilisent l'iPod touch comme téléphone avec iMessage et des applications comme Viber pour la voix".

De son côté, TopNews.in note que les problèmes avec iMessage rapportés sur les forums officiels d'Apple touchent le monde entier, et notamment la France, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, le Canada et l'Afghanistan. Même si la page d'état d'iCloud n'affiche aucun problème reconnu par Apple, les plaintes continuent à se faire entendre sur Twitter, encore ce mardi midi.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés