Aucun assouplissement. Alors qu'Apple avait laissé passer deux applications pour iPhone permettant de contrôler des téléchargements sur un client BitTorrent distant, la firme de Cupertino a fait savoir aux développeurs qu'il s'agissait d'une "erreur". Leurs applications ont été supprimées.

Mince. Pour une fois, c'est une actualité qui nous avait permis de dire du bien d'Apple, quelques jours seulement après avoir mis au défi de trouver la moindre actualité positive pour la firme de Cupertino (une initiative qui n'a pas été couronnée de succès, puisqu'aucun des quelques 240 commentaires publiés n'a su trouver d'information positive que nous aurions dû traiter). Et voilà qu'en fait, il faut retirer nos compliments.

Lundi, nous relations le fait qu'Apple semblait enfin avoir changé d'avis concernant la disponibilité d'applications pour BitTorrent sur l'App Store. Alors qu'il les avait toujours rejetées, au motif que "cette catégorie d'applications est souvent utilisée dans le but de violer les droits des tiers", Apple avait autorisé deux applications permettant de contrôler un client BitTorrent installé sur un ordinateur distant.

Nous avions alors émis l'hypothèse qu'Apple avait fini par admettre qu'une technologie comme BitTorrent était neutre, aidé par le fait qu'un site aussi respectable et respecté qu'Archive.org décide de publier plus d'un million de contenus légaux via BitTorrent.

Mais non.

Il s'agissait d'une simple négligence de la part des modérateurs de l'App Store, et les articles de presse ont réveillé les contrôleurs. "La fille sympathique que j'ai eu au bout du fil m'a dit que Conttrol avait été approuvé par erreur et qu'Apple était désolé pour le dérangement, mais que les applications de cette nature n'étaient pas autorisées sur le Store", raconte un des éditeurs concernés à Torrentfreak. Transmission RPC, l'autre application dédiée à BitTorrent, a elle aussi été supprimée de la boutique d'applications pour iPhone et iPad.

Apple reste donc le dernier fabricant de smartphone à ne pas autoriser les applications pour BitTorrent, alors qu'il en existe pléthore sur Android, sur Windows Phone, ou même sur BlackBerry OS.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés