Steve Ballmer a affirmé cette semaine que 500 millions de licences Windows 8 seront vendues avant fin 2013. Un pronostic que s'est empressé de corriger Microsoft, expliquant que son PDG parlait en réalité du nombre de machines capables de supporter le futur OS.

Steve Ballmer a-t-il parlé trop vite ? En déplacement à Séoul cette semaine, le directeur général de Microsoft a été invité à parler de Windows 8. Décrivant le nouveau système d’exploitation comme une « renaissance de Windows« , Steve Ballmer s’est laissé aller à une confidence qui a fait beaucoup de bruit. Selon lui, Microsoft aura vendu plus de 500 millions de licences Windows 8 avant la fin 2013.

Dans les médias, cette information a été accueillie avec scepticisme. En comparaison avec l’O.S. actuel, le groupe n’a pas réussi à atteindre ce seuil au bout d’un an. Pourtant, chacun s’accorde à dire que Windows 7 est un succès sur le plan commercial. Et même en prenant en compte les tablettes tactiles dans le calcul, l’objectif d’écouler un demi-milliard de licences en douze mois paraît irréaliste.

Les pronostics de Steve Ballmer n’ont manifestement pas convaincu non plus Microsoft, puisque l’entreprise a été obligée de les corriger. Interrogé par Computer World, une porte-parole du groupe a expliqué que ces 500 millions font en réalité référence au nombre de postes actuels capables d’accueillir Windows 8. Autrement dit, les propos du PDG du groupe ont été mal rapportés.

« Les données livrées par Steve Ballmer à l’occasion de cet évènement à Séoul sont la confirmation de ce que nous avions déjà dit en décembre, à l’occasion du Windows 8 Store, quand nous évoquions le nombre d’utilisateurs Windows actuels et les projections des analystes concernant les ventes de PC pour 2012 et susceptibles d’être mis à jour vers Windows 8 quand le moment viendra« .

À titre de comparaison, Windows 7 a mis deux ans à franchir le cap des 500 millions de licences vendues.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés