Enfin un peu de communication ! Reconnaissant des problèmes liés à l'interconnexion avec Orange, Free annonce un "retour progressif à la normale" pour la semaine du 9 avril. Dans deux ou trois semaines, selon que l'on prenne en référence le début ou la fin...

Mise à jour : Free a corrigé son texte pour indiquer que ça serait bien résolu « sous quinze jours ».

Free Mobile communique enfin sur ses innombrables pannes et instabilités réseau qui pourrissent tout autant son image que la vie quotidienne de milliers d’abonnés. Comme le remarque Freenews, l’opérateur s’est enfin décidé à communiquer auprès de ses clients, et auprès de ses clients seulement. Il faut en effet se logger dans l’espace abonné de Free Mobile, puis se rendre dans l’onglet « Informations réseau », pour découvrir un tableau récapitulatif des incidents rencontrés, avec une explication pour chaque.

Le 19 mars, un incident intitulé « émission/réception d’appels en soirée » a été ouvert. Il est indiqué que « suite à la congestion de certains liens d’interconnexion avec Orange, il est possible qu’il soit nécessaire d’effectuer plusieurs tentatives afin d’établir des appels en soirée« .

« Nous travaillons avec Orange à l’augmentation des capacités d’écoulement du trafic voix entre nos deux réseaux et prévoyons un retour progressif à la normale en semaine 15« , ajoute l’opérateur. C’est-à-dire lors de la semaine du 9 au 13 avril 2012.

Selon que l’on voit le verre à moitié vide ou à moitié plein, on se dit qu’il reste encore 3 semaines de pannes à supporter, ou qu’il n’y a plus qu’un mois à subir les désagréments du lancement d’un nouvel opérateur qui a réussi à casser les prix du marché.

Au passage, Free reconnaît que ses problèmes réseau sont bien liés à l’accord d’itinérance avec Orange. Selon l’Arcep, les deux opérateurs auraient sous-estimé l’attractivité du forfait à 2 euros de Free Mobile, qui aurait déclenché une remise en service massive de vieux téléphones 2G qui ne peuvent être servis que par les antennes-relais d’Orange. Or avec 2,2 millions d’abonnés estimés, Free Mobile pèse lourd sur le réseau de l’opérateur historique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés