Cela fait déjà quelques semaines que les serveurs eDonkey évoluent, grâce à de nombreux filtres et une exploitation poussée du protocole mis au point par Jed McCaleb. Mais selon l'un des administrateurs de ces serveurs, une course malsaine à la notoriété serait entrain de nuire au réseau.

Comment est-ce possible ? Et bien il faut d’abord comprendre que les serveurs eDonkey divisent leur bande passante pour répondre à deux types de requêtes. Les premières sont externes et basées sur le protocole UDP (port 4665), et répondent aux demandes de connexions des clients. Les deuxièmes sont basées sur le protocole TCP et permettent de répondre aux requêtes des clients déjà connectés sur le serveur. Plus la bande passante en UDP est libre, plus le nombre d’utilisateurs acceptés est grand.

Parallèlement, de grosses listes de serveurs ont vu le jour depuis quelques mois, et parmi elle la très renommée OcbMaurice. Cette liste recense les « meilleurs » serveurs, leur qualité étant jugée sur le nombre de clients acceptés. Ainsi si un administrateur souhaite figurer sur cette liste, il a besoin d’accueillir un maximum d’utilisateurs sur son serveur. Pour ce faire, certains n’hésiteraient pas à faire usage de la fonction « random » du protocole. Cette fonction permet d’écarter un certain pourcentage des requêtes (peut-être 25 à 50 %), laissant ainsi davantage de bande passante aux requêtes UDP pour accueillir davantage de monde.
Mais au prix de quelle qualité de service ? Si la bande passante est réduite, le nombre de réponses aux demandes des utilisateurs déjà connectés faiblit.

Pour en savoir plus, nous vous conseillons la consultation du site de Bile666, l’un des principaux administrateurs de serveur francophone :
www.ed2k.ch

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés