Un studio américain a décidé de faire appel aux joueurs pour financer son prochain titre, Adventure. Après un mois, l'opération est un succès total. Plus de 3,33 millions de dollars ont été récoltés alors que le studio attendait 400 000 dollars. L'occasion pour les joueurs de découvrir ou redécouvrir un jeu d'aventure basé sur une mécanique un peu particulière : le pointer-et-cliquer.

Les jeux vidéo sont-ils condamnés à ne voir le jour que sous le seul critère de la rentabilité ? De nos jours, nombre de studios sont régulièrement obligés de faire des compromis lors du développement d’un nouveau titre afin de satisfaire des contraintes commerciales ultérieures. Cette situation n’est évidemment pas la plus satisfaisante pour les développeurs eux-mêmes, qui sont obligés de sacrifier certaines idées.

Les choses se compliquent encore plus lorsque les éditeurs de jeux vidéo refusent d’investir dans des jeux d’aventure à l’ancienne parce qu’ils les trouvent trop peu rentables. C’est le cas de certains jeux développés par Double Fine, qui se basent notamment sur le principe du pointer-et-cliquer qui a connu son heure de gloire dans les années 80 et 90. Mais avec l’émergence de la 3D, ce système a été peu à peu marginalisé.

Or, nombre de joueurs aiment se replonger dans des jeux à la mécanique particulière… mais ils ne trouvent pas toujours l’offre adéquate en magasin. Ces difficultés, le studio américain Double Fine Productions pourrait bien ne pas les connaître avec son futur titre.

La société a en effet fait appel à la générosité des internautes pour financer la mise en chantier de son nouveau jeu, Adventure, et se libérer par la même occasion de certaines limites propres au développement vidéoludique. Les créateurs auront ainsi toute latitude pour aller là où ils veulent, d’autant que l’équipe compte Ron Gilbert, le père de la célèbre série Monkey’s Island.

Bien décidé à concrétiser ce projet, Double Fine Productions a donc ouvert une page Kickstarter à la mi-février avec l’espoir de réunir 400 000 dollars (environ 306 000 euros). Quatre semaines plus tard, l’opération s’est plutôt bien terminée. En effet, plus de 3,34 millions de dollars (environ 2,55 millions d’euros) ont été récoltés grâce à la générosité de 87 142 donateurs.

Avec un montant obtenu de huit fois supérieur à celui attendu, de nouvelles perspectives s’ouvrent pour la carrière du titre. Celui-ci va en effet se voir porter sur les principales plates-formes, à savoir Windows, Mac, Linux, iOS et Android. Le jeu sera également disponible en quatre langues supplémentaires, en plus de l’anglais : le français, l’italien, l’allemand et l’espagnol.

L’opération est donc un succès total, bien au-delà des espérances du studio. Mais le plus dur reste à faire pour Double Fine Productions. Maintenant que l’argent a été récolté, il va falloir que le résultat final réponde aux exigences et aux espérances des joueurs. Certains ont placé une somme non négligeable dans les mains du studio. 11 530 joueurs ont donné plus de 100 dollars et 900 ont versé plus de 250 dollars.

Bien évidemment, ceux qui ont donné au moins 15 dollars lors de l’opération n’auront pas à payer une seconde fois pour avoir le jeu. Pour les donateurs, le jeu sera disponible gratuitement, en version dématérialisée et libre de toute mesure technique de protection (DRM). Ils auront aussi droit à quelques extras, comme un accès à des vidéos et à une zone de discussion privée.

Au-delà du seuil minimum de 15 dollars, les joueurs accéderont à des avantages supplémentaires. Cela va des contenus en haute définition à l’OST du jeu en passant par un artbook de 100 pages couleur. Les plus généreux (10 000 dollars) pourront même obtenir un déjeuner avec les créateurs Tim Schafer et Ron Gilbert. Car en effet, quatre internautes ont déboursé chacun 10 000 dollars.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés