Google a entamé la fusion de ses diverses boutiques en ligne sous une seule et même bannière : Google Play. Ce nouvel espace de vente va rassembler les contenus vendus sur Android Market, Google Music ou encore Google eBookstore.

Mise à jour – Trois semaines après avoir présenté Play, Google a mis à jour sa barre de navigation noire en y ajoutant un lien menant vers sa toute nouvelle boutique en ligne. Pour l’heure, la version française de Play se limite aux applications pour Android. Mais à terme, d’autres contenus doivent être ajoutés, en particulier les livres électroniques.

Sujet du 07 mars – C’est le grand chambardement chez Google. Le groupe américain vient de rassembler plusieurs de ses services en ligne sous un seul et même pavillon, afin de constituer un espace de vente unique et global. Baptisé Google Play, il regroupe donc les trois principales boutiques virtuelles de la société : Android Market, Google Music et Google eBookstore.

Pour le géant de Mountain View, cette nouvelle destination n’a pas seulement pour but de rassembler dans un même lieu les applications et les contenus à vendre. Elle a aussi pour rôle de consolider l’image du groupe auprès des internautes, en optant pour une marque unique. À terme, Google Play devra avoir autant d’impact auprès des internautes que l’App Store. Du moins est-ce l’objectif de la firme américaine.

Du côté du fonctionnement, Google Play repose sur une infrastructure distante. « Google Play est entièrement basé sur l’informatique en nuage, donc toute votre musique, tous vos films, tous vos romans et toutes vos applications sont stockés en ligne, toujours accessibles et sans que vous ayez jamais à vous inquiéter de les perdre ou de les transférer« , est-il écrit sur le blog de l’entreprise.

D’ores et déjà disponible en France, la nouvelle offre de contenus de Google dépendra aussi des négociations avec les ayants droit. Certains pans du catalogue demeureront inaccessibles dans certaines régions du monde tant que des accords ne seront pas passés. Le Royaume-Uni et le Canada ne pourront pas par exemple accéder à la musique, tandis que le Japon sera privé de la musique et des livres.

Pour créer le buzz autour de Google Play, le groupe américain a lancé une opération de promotion. Chaque jour pendant une semaine, l’entreprise proposera un contenu (album de musique, livre, location de vidéo, application Android) à un prix bradé.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos